Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy > Jeux

Warhammer renverse la table

Par Gilthanas, le jeudi 9 juillet 2015 à 13:26:39

Age of SigmarFaisant figure de Grand Ancien dans le paysage ludique des jeux de figurines, Warhammer Battle avait depuis quelques années déjà laissé sa place de leader des jeux de batailles à la sauce à d'autres franchises, notamment Warmachine/Hordes. Voulant remettre son jeu sur le devant de la scène (et par la même relancer les ventes), la firme anglaise Games Workshop tente le pari risqué de tout remettre à plat : exit donc Warhammer Battle (WHB), et bienvenue à Warhammer : Age of Sigmar (WHAoS).
Ce changement, prévu de longue date, avait été amené au fur et à mesure par la sortie de suppléments, intitulés « End of Times », et qui décrivaient la Fin des Temps et la chute du Vieux-Monde du point de vue des différents protagonistes. Pour résumé la chose en deux mots : le Chaos a vaincu, et le monde de Warhammer a été englouti et détruit. Mais une étincelle d'espoir subsiste : Sigmar, le Dieu des hommes, a survécu. Et il prépare sa revanche… A première vue, le pitch n'a rien d'original pour quiconque lit de la Fantasy. Mais il marque une rupture essentielle dans la chronologie de Warhammer : Games Workshop fait ainsi table rase de plus de trente années d'historique détaillé, patiemment développé, pour repartir de zéro. Et le changement se fait aussi bien au niveau de l'historique du jeu que dans ses mécanismes.
Warhammer : Age of Sigmar n'est pas une nouvelle édition de Warhammer, il s'agit d'un tout autre jeu. Là où WHB était un jeu de batailles rangées, où les joueurs alignaient des régiments de figurines peintes et assemblées, avec des mécanisme à l'ancienne, n'ayant que peu évolués en trente ans, WHAoS se veut plus moderne, pour s'imposer face à la concurrence. Ainsi donc, les formations de régiments laissent la place aux figurines individuelles, dans un format qui se rapproche plus de l'escarmouche. Les règles aussi ont été simplifiées : on passe d'un livre de règles de plus de 300 pages à un pdf (gratuit) de quatre pages, disponible sur le site officiel de la boite.
De plus, ce nouveau Warhammer voit apparaître de nouvelles factions. La première d'entre elles, présente dans la boite de base, est celle des Stormcast Eternals, anges de Sigmar. Les mauvaises langues diront les Space Marines de Sigmar…
Alors que penser de ce nouveau jeu ? Si il est encore trop tôt pour se faire un avis (les règles n'ont été rendues disponibles que la semaine dernière), on sent un profond clivage dans la communauté des joueurs, entre les partisans de la nouveauté, pour qui Warhammer : Age of Sigmar redonne un souffle bienvenu au jeu, et ceux pour qui Warhammer est définitivement mort et enterré. En tout cas, le pari est risqué pour Games Workshop : la concurrence dans le domaine de l'escarmouche fantastique est féroce, et en plein développement.
Sigmar arrivera-t-il à ramener les peuples libres dans la lumière, ou sombreront-ils dans les ténèbres à jamais ? Seul le temps nous le dira.

Discuter de l'avenir de Warhammer sur le forum


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :