Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

Elbakin.net au salon du jeu d’Essen

Par Akallabeth, le lundi 8 novembre 2010 à 11:48:11

Essen 2010Essen...
Le plus grand salon du jeu de société au monde...
Notre envoyé spécial Arantar en est revenu la tête pleine d'images enchanteresses et de souvenirs émus. Afin de nous faire partager ce moment unique voila son compte-rendu en images.

En discuter sur le forum

Le compte-rendu

DèsJeudi 21 octobre 2010, 9h45. Messe Essen.

Entrée Ouest. Les quelques degrés au-dessus de zéro n’ont pas refroidi les mordus du jeu qui patientent en longues files d’attentes devant les caisses. Le salon ouvre ses portes et, lentement mais sûrement, les joueurs envahissent les tables et les allées pour découvrir les nouveautés, rejouer aux classiques, acheter des occasions. Au milieu de cette foule bigarrée, un être vêtu d’un T-shirt noir frappé d’un dragon orange : aucun doute possible, c’est un Elbakinien. Un peu perdu au départ, il tente de faire le tour des stands, s’aventure dans un hall, puis dans le suivant, visite à droite, puis à gauche, décide d’aller voir au fond… et se retrouve au départ. Il vient de comprendre qu’il ne pourra pas tout voir, ni tout tester, et que le paradis du jeu s’est mué en un labyrinthe complexe... et germanophone.

Jäger der NachtIl repart malgré tout de l’avant et, après quelques parties de jeux divers et variés et trois nouveaux halls découverts, le Sherlock Holmes qu’il tente d’incarner parvient à dénicher Mr. Bruno « Jack » Cathala, dont il doit réaliser l’interview.
Et ce dernier a justement du temps libre à consacrer à notre journaliste en herbe ! Quelques mémorables minutes plus tard, il repart du stand l’esprit et le téléphone encore pleins des propos du créateur de Cyclades, Trollland et autres Kamon.

Après une wurst et un brezel, l’après-midi se déroule sans encombres, le plateau de Jäger der Nacht lui rappelant le bon souvenirs de parties de Shadow Hunters, les stands vendant arcs, armures, robes et fourrures côtoient les pirates et les personnages de StarWars, preuve que décidément, la frontière entre fantasy, science-fiction et autres merveilleux n’est pas si nette que cela. En sortant d’une partie d’Isla Dorada, la patience de notre Elbakinien est récompensée : sur le stand de 7 Wonders, une place est (enfin) libre pour jouer ! C’est d’ailleurs sur cet excellent jeu que s’achève la première journée au salon.

Fourures...Le lendemain, c’est The Boss, Mord im Arosa et SmallWorld qui occupent notre protagoniste, qui parvient également à trouver une partie de Batailles de Westeros, mais le système BattleLore étant encore inconnu à notre envoyé, il s’est contenté de reconnaître les symboles du Loup et du Lion pour vérifier au moins la partie Westeros du nom. C’est ensuite bien fourbu par les kilomètres parcourus en flânant, des images et de l’allemand plein la tête que notre Elbakinien a laissé derrière lui les portes de Messe Essen. Le salon est certes impressionnant par sa taille, mais ce qui est sans doute encore plus impressionnant, c’est que, le temps d’une partie, seul compte le petit espace de la table autour de laquelle sont réunis français, allemands, ukrainiens,… Au milieu des blockbusters proposant plus de 30 tables de jeux, certaines perles rares sont à dénicher sur des stands plus modestes.

Rendez-vous l’année prochaine ?


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :