Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy > A la croisée des mondes

Un auteur en piste pour "remplacer" Potter ?

Par Raven, le lundi 5 novembre 2007 à 19:41:05

La trilogie A la Croisée des Mondes jette une lumière nouvelle sur le monde de la fantasy, gagnant en même temps des fans et des détracteurs.
Le tout selon un article du Toronto Star, que vous pouvez retrouver reproduit pour vous ici.
Evidemment, intégralement en français !

Qui fait plus fort que Potter ?

On meurt d'envie dans le monde de la publication – et à Hollywood – de dénicher une franchise pour enfants également appréciée des adultes qui rivaliserait avec le phénomène des ventes de Harry Potter.
Le concurrent de tête pourrait être Philip Pullman, 61 ans. Le premier roman de la série A la Croisée des Mondes de l'auteur britannique est arrivé sur les étagères en 1995, un an avant que Harry Potter émerge pour la première fois de sous les escaliers.
Le dernier épisode de la trilogie de Pullman est sorti en 2000. Il s'est perché dans la liste du New York Times des meilleures ventes, à l'époque, mais sa popularité s'est accrue à un rythme plus mesuré que celui de Potter, et la trilogie continue à gagner des fans.
A la Croisée des Mondes peut s'attendre à recevoir encore plus d'attention – pas forcément positive – quand le studio New Line Cinema en lancera sur les écrans le premier volet, la Boussole d'Or, le 7 décembre prochain. Si le film fait de bons résultats au box-office, les volets deux et trois suivront. Le bavardage en ligne autour du film est conséquent. De même que les critiques en provenance de groupes catholiques qui affirment que la trilogie est anti-religieuse et dangereuse pour les enfants.
Racontant l'histoire d'une petite fille pleine de bon sens nommée Lyra, de son ami Will et de leur quête pour sauver le monde en défaisant de sombres adversaires à travers de multiples univers, les livres sont à présent disponibles en 40 langues. Pullman était en ville la semaine dernière pour parler à une conférence au Collège de la Trinité de l'Université de Toronto sur la littérature pour enfants. Pendant son discours, il a fait référence à la frénésie du monde de l'édition pour les suites et les remplaçants. De combien de livres avez-vous entendu parler comme 'plus fort que Potter' ? Ils veulent un autre bouquin juste comme celui qui se trouve sur la liste des meilleures ventes.
Plus tard, Pullman exprimé son respect pour l'auteur de la série Potter J.K. Rowling et déclaré qu'il ne se souciait pas que sa “Croisée des Mondes” soit fréquemment comparée à Harry Potter. C'est naturel car les deux séries ont été publiées simultanément, dit-il, et elles rentrent toutes les deux dans le cadre du genre fantasy.
Mais en terme de succès populaire, je suis loin derrière Jo Rowling.
Il y a peu de doute que Pullman sache écrire. Il a créé 22 autres romans pour enfants. La trilogie a gagné de nombreux prix. De façon plus notable, le troisième roman, le Miroir d'Ambre, a été le premier livre pour enfants à rempoter le prestigieux Whitbread Award en Grande-Bretagne.
Les critiques aiment également les livres. Le commentateur littéraire du New York Times Gregory Maguire a qualifié l'écriture de Pullman de diaboliquement inventive et comparé son travail à celui du grand manitou de la fantasy Ursula K. Le Guin. Mais les livres de Pullman attirent aussi la critique. Il se décrit lui-même comme un athée et les affreux de ses livres sont liés à une Eglise cruelle et manipulatrice. Des groupes chrétiens ont dénoncé la description que fait Pullman de la religion, de même que la relation entre Lyra et Will. Mais Pullman rejette les accusations selon lesquelles il aurait sexualisé Lyra, 11 ans, et Will, 12 ans.
Je ne décris rien de plus qu'un baiser. Et je ne crois pas qu'ils aient partagé autre chose qu'un baiser, dit-il. Les gens qui m'accusent de les sexualiser ont un esprit fondamentalement tordu ; ce sont des gens qui ont oublié l'importance, la profondeur d'un baiser. Bill Donohue, président de la ligue catholique des Etats-Unis, affirme que les livres dénigrent le christianisme, maltraitent l'Eglise catholique et vante les vertus de l'athéisme. Même avec ça, il a reconnu que Pullman est un conteur des plus talentueux. Quant au dit Pullman, il veut juste raconter une bonne histoire, dit-il, et écrire pour les enfants exige qu'il le fasse bien.
Une façon d'améliorer votre écriture est de supposer que vous écrivez pour des enfants, dit Pullman, expliquant que les jeunes lecteurs vont tout simplement cesser de lire si l'histoire ne les touche pas. Peut-être est-ce pourquoi une partie de la littérature enfantine est devenue un plaisir personnel pour de nombreux adultes. Pullman pense que la moitié de ses lecteurs sont des grandes personnes. Le lecteur adulte n'a jamais perdu l'appétit de lire des histoires... mais celles-ci ont été le parent pauvre du monde littéraire.
Et depuis que Rowling – et dans une certaine mesure, Pullman – ont changé le paysage littéraire, de plus en plus d'adultes se tournent vers les livres pour enfants pour avoir leur dose. Recevant le label de "fiction adulescente", des romans choisis sont vendus à la fois dans les sections adulte et jeunesse, parfois avec des couvertures différentes.
Les livres qui ont du succès sur ces deux tableaux sont souvent un défi pour les jeunes lecteurs. Pullman pense que ses livres complexes sont populaires parmi les enfants parce qu'ils veulent comprendre le monde des adultes.
Je sais qu'il est difficile, dit-il à propos du Miroir d'Ambre, qui est plus philosophique que les deux premiers livres. Mais les enfants l'ont lu. La raison pour laquelle ils le font est qu'ils sont avec Lyra... Ils sont perplexes face au monde des adultes et elle est immergée dedans. Les enfants voient Lyra étonnée, confondue par les mystères du monde adulte, mais ils lui font confiance pour s'y frayer un chemin.

Article originel.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :