Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy > A la croisée des mondes

1ere(s) critique(s) pour la Boussole d’Or !

Par Gillossen, le samedi 24 novembre 2007 à 13:19:38

Hier après-midi, 15h, Paris, sur les Champs-Elysées...
C'est là qu'avait lieu la première des projections de La Boussole d'Or réservée à la presse. Si, en ce qui concerne Elbakin.net, nous avons choisi un autre jour pour nos séances (voir la brève précédente), Tamerlan y était, lui, et a pris la peine de nous adresser une première opinion à chaud. Et, oui, nous avons eu le temps de vérifier qu'il ne s'agissait pas d'une imposture !

Quand tout commence par un texte d'introduction lu par Eva Green façon Galadriel, il y a déjà de quoi se poser quelques questions... Tout est ainsi pré-mâché du début à la fin du film : ne vous attendez pas à ce que les personnages donnent l'impression de modeler l'histoire, ils la subissent tout du long. Les acteurs n'apportent pas vraiment de consistance à leur personnage : ils sont tous très lisses, et ce sont bien souvent leurs compagnons en image de synthèse qui leur volent la vedette.
Globalement, c'est l'ambiance qui manque, car Weitz n'arrive pas à insuffler de souffle et de personnalité à ce récit. Les images sont jolies, mais le réalisateur semble avoir eu peur de s'investir, de mal faire en somme, ce qui nous donne une histoire très aseptisée, sur le fond comme sur la forme. L'église critiquée ? Les fondamentalistes peuvent se rendormir sur leurs deux oreilles...
Ah, oui, le film fait bien un tout petit peu moins de 2h, sans générique. De quoi programmer des séances en plus... Une fois sorti de la salle, il y a de quoi nourrir beaucoup de regrets : oui, les enfants vont adorer, oui, le film prendra sûrement la place d'un Narnia ou d'un Potter, mais on peut citer aussi Eragon : manque de consistance, histoire précipitée, musique joliment troussée mais vite oubliée... Comme le film, sans doute.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :