Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy > A la croisée des mondes

Philip Pullman va évoquer ses croyances religieuses

Par Gillossen, le mercredi 1 août 2007 à 09:40:30

Depuis qu'il en a terminé de sa trilogie A la croisée des mondes, Philip Pullman a probablement passé autant de temps à accumuler les récompenses qu'à entretenir des discours sur des questions théologiques.
Le Times ne nous surprend donc pas aujourd'hui, en rapportant que le futur Book of Dust de l'auteur fera le point et répondra aux accusations dont il a été victime par le passé. C'est un vaste sujet, et j'écris un ouvrage vraiment très vaste, afin de traiter précisément de la question. Mais l'auteur ne veut pas anticiper la publication. La question intéressante - curieuse - c'est de se demander si les gens peuvent se sentir aider par une présence qui n'est pas vraiment palpable, est-ce que c'est mieux que de nier cette chose qui ne peut pas être établie ?
Le Livre de la Poussière avait été présenté au départ comme une sorte d'encyclopédie, de compléments à la trilogie de Lyra, mais il semblerait maintenant qu'il s'agisse donc bel et bien d'un roman à part entière. Les thèmes religieux parcourant les 1300 pages d'A la croisée des mondes ont en tous les cas beaucoup à voir avec un essai écrit par l'intellectuel prussien Heinrich von Kleist, dont Pullman se réclame donc à ce sujet. Kleist explique que nous vivons dans un spectre allant de l'inconscient à la pleine conscience. Une fois que nous avons abandonné notre état originel, nous ne pouvons plus revenir en arrière, il faut aller de l'avant, à travers la vie, à travers l'éducation, à travers la souffrance, à travers l'expérience, jusqu'à la chose que nous qualifions de sagesse, à l'autre bout du spectre.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :