Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Manga Fantasy > Iron Hammer Against the Witch > La Revanche des Sorcières


La Revanche des Sorcières

Tome 1 du cycle : Iron Hammer Against the Witch
ISBN : 978-241301238-2
Catégorie : Manga
Auteur : Hiyama Daisuke
Dessinateur : Murata, Shinya
Traducteur : Moro, Benjamin

Dans la ville sainte de Sévolle, l’église Catholite pratique encore régulièrement la chasse aux sorcières…
Les exécutions de sorcières sont devenues une distraction pour les habitants de Sévolle mais aussi un moyen pour ces derniers de montrer leur dévotion et leur loyauté envers l’église.
Sauf qu’en réalité, cette chasse aux sorcières est organisée par un démon. Que deviennent les victimes de ces atrocités ? La revanche des sorcières débute maintenant.

Critique

Par Benedick, le 21/11/2018

Iron Hammer against the Witch est une série complète en trois tomes, créée par le dessinateur Daisuke Hiyama (Wizard of the battlefield) et scénarisé par Shinya Murata (Connu en France pour Jackals). Ce manga a été publié à l’origine dans le Monthly Gangan Joker de Square Enix, un magazine de prépublication ciblant les jeunes adultes et faisant régulièrement la part belle à la Fantasy (Akame ga kill, Les mémoires de Vanitas).
Une série courte selon les standards éditoriaux mais qui arrive à poser les bases d’une histoire sans temps mort, aux propos simples mais assumés, dès le premier tome. En effet, il est ici question de chasse aux sorcières et d’inquisition religieuse. D’ailleurs, tout est observé selon le point de vue des principales intéressées, qu’elles soient du bon ou du mauvais côté du Marteau de Fer, l’édit jugeant et condamnant les ennemis de l’église. Un principe de magie va alors porter le récit de manière astucieuse : le pouvoir des sorcières peut naître des supplices qui les ont brisés. Ainsi, chaque aptitude magique va correspondre spécifiquement à une technique de torture. 
Le dessin épuré et direct de Hiyama montre son efficacité dans la combinaison des démonstrations graphiques de puissance et des phases d’exposition sur les méthodes d’interrogation pratiquées par l’inquisition Européenne, la principale inspiration de ce manga. Paradoxalement, la mise en scène théâtralisée et fantastique des combats atténue la thématique de la torture. De même, il n’y a pas de longue scène pénible et complaisante de torture in situ dans ce premier tome. Pour autant, selon la sensibilité iconographique de chacun, ce manga n’est pas à mettre entre toutes les mains. 
Comme le scénariste l’indique dans une postface, il lui arrive d’être agacé par le sentiment de supériorité que peuvent développer certaines personnes vis-à-vis de leur rapport égocentrique à la religion. Que se soit les croyants ou les athées. Même si Iron hammer against the Witch n’a pas pour prétention de développer un discours étayé sur le sujet, il est quand même assez plaisant de voir une œuvre qui ne prend pas de gants avec l’assujettissement sans pour autant se prendre au sérieux et oublier qu’elle est là pour raconter une histoire cohérente. D’ailleurs, la galerie de personnages aux caractères bien trempés, sans pour autant être monolithiques, permet d’avoir un récit dynamique qui ne s’appesantit pas sur les révélations et les exactions violentes.
L’ardente couverture d’Iron hammer against the Witch donne le ton : les sorcières sont prêtes à régler des comptes et qui vivra verra ! Ce premier tome confirme bien que nous aurons droit à une histoire courte et efficace, avec surement quelques ambiguïtés à la fin.
A tester, si le format en trois tomes et la thématique convient, bien évidemment. 

7.0/10

Discuter de La Revanche des Sorcières sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :