Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Manga Fantasy > Burn the Witch


Burn the Witch

ISBN : 978-233105175-3
Catégorie : Manga
Auteur/Autrice : Noriaki (Tite) Kubo
Auteur/Autrice : Thévenon, Anne-Sophie

Historiquement, 72 % de tous les décès à Londres sont liés aux dragons, des êtres fantastiques invisibles pour la majorité des gens. B
ien qu’ils soient inconnus de la plupart des gens, certains ont tenu tête à ces dragons. Seuls les habitants de la partie cachée de Londres peuvent voir les dragons. Mais parmi ces gens, à peine quelques rares élus deviennent des sorciers ou des sorcières, seuls êtres habilités à entrer en contact avec eux.
Les protagonistes de l’histoire sont le duo de sorcières Noel Niihashi et Ninny Spangcole. Elles sont des agentes de protection pour Wing Bind (WB), une organisation pour la conservation et la gestion des dragons. Leur mission est de protéger et de gérer les dragons de Londres au nom de la population.

Critique

Par Benedick, le 01/03/2021

Tite Kubo, l’auteur du célèbre Bleach qui a fait partie des principaux mangas reconnus en France au début des années 2000, revient chez Glénat avec Burn The Witch. Située dans le même univers, cette nouvelle œuvre est indépendante et, surtout, son contexte éditorial n’est pas celui de Bleach, titre fleuve publié pendant quinze ans. Ce premier volume comporte le récit court originel du projet artistique Burn the Witch ainsi que la mini-série de quatre chapitres produite dans la foulée suite à l’engouement du public.
De l’aveu même du mangaka, ce premier tome représente une « première saison », c’est à dire une histoire complète mais qui comporte un contenu suffisant pour générer une continuité si les conditions le permettent !
Difficile de lui donner tort.
Si cela pouvait permettre à l’artiste d’éviter d’être contraint par une production continue nécessitant un travail d’écriture particulier, son style caractéristique n’en ressortirait que gagnant. En effet, le style de Kubo fait qu’ici la magie est représentée avec un ton décontracté, parfois facétieux, mais avec une réelle présence. Un quotidien où le trivial et la magie se côtoient, se percutent et ne se séparent que si un exercice de pouvoir s’en mêle. C’est le Japon moderne « à la cool», «stylé», aussi poseur qu’énergique, que Bleach avait déjà exprimé pour se singulariser de ses concurrents.
Burn The Witch perpétue, optimise même, cette expressivité à travers le quotidien tumultueux de nos deux héroïnes. Jeunes femmes d’action et de choix, elles nous charment et nous font découvrir les contraintes et les opportunités de leur environnement magique. Beaucoup d’action mais aussi pas mal d’humour. Ce dernier étant essentiellement situationnel, il ne casse jamais le rythme trépidant, ni ne ridiculise les quelques fondamentaux posés pour donner corps au monde.
Et si on doit rassurer les allergiques aux académies de magie, les sorciers de Kubo se comportent plus comme des artistes, des « performeurs », que comme de simples étudiants. Tite Kubo insuffle la magie comme un artiste urbain, autant musicien des mots que graphiste. Une posture artistique qui peut sembler facile, mais qui a le mérite d’être accessible et vivante. Et de bien correspondre à la patte du mangaka. Quelle que soit l’opinion, ou la critique, à l’encontre du talent de Tite Kubo, il est difficile de lui enlever sa capacité à iconiser des personnages. Et Burn The Witch continue de le démontrer, notamment dans ses scènes d’action lisibles et percutantes, délivrées comme de véritables moments signatures. La suite nous dira si certaines figures hautes en couleur deviendront vraiment mémorables.
Un premier volume de 260 pages généreux et satisfaisant :  à la fois une histoire courte divertissante et un arc narratif introductif séduisant. Plus facile à dire qu’à faire, et Tite Kubo semble s’exprimer avec aisance, sans renier ni trop paraphraser ce qui a fait le sel de Bleach dans ses heures de gloire.

7.0/10

Discuter de Burn the Witch sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :