Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Bd Fantasy > Wynd


Wynd

ISBN : 979-102682202-8
Catégorie : Bd
Auteur/Autrice : Tynion, James
Dessin : Dialynas, Michael

À première vue, Wynd est un jeune garçon comme les autres.
Il mène une vie tranquille à Pipetown, donne régulièrement un coup de main à la taverne locale tenue par sa mère adoptive et aime passer son temps libre à guetter le fils du jardinier royal qui ne le laisse pas indifférent.
Mais Wynd a aussi un secret : la magie coule dans ses veines, et ses oreilles pointues en sont le signe extérieur qu’il ne doit sous aucun prétexte exhiber au grand jour. Car, au sein du royaume, la magie est strictement interdite. Les gens comme lui y sont traqués et éliminés. Tiraillé entre son désir d’être un adolescent « normal » et l’envie de comprendre d’où il vient et le sens des rêves étranges qui occupent chacune de ses nuits, Wynd n’aura qu’une solution… fuir.
Avec l’aide de sa meilleure amie, Oakley, il va se lancer dans une aventure périlleuse au cours de laquelle il découvrira toute l’étendue de ses pouvoirs extraordinaires mais où l’ombre de celui qu’on appelle l’écorché ne sera jamais loin.


Critique

Par Gillossen, le 24/08/2021

Wynd est une création nouvelle de James Tynion IV, qui a notamment été remarqué pour son travail sur Batman, figure du comics qu’il n’est sans doute pas utile de vous présenter.
Ici, dans un monde fantasy où la magie est bannie, un jeune garçon doté de pouvoirs se retrouve embarqué dans une histoire d’intrigues de succession (entre autres choses), alors que ses tentatives de vivre sa vie selon ses vœux se heurtent à la détresse d’un prince qui lui ne demande qu’à s’éloigner de tout.
La construction du monde, qui se dévoile sous nos yeux avec parfois un soupçon de maladresse - c’est tout de même un parcours très balisé qui attend le lecteur - demeure pour le moment un peu en retrait, notamment par rapport aux personnages.
C’est le point principal et accessoirement le point fort de ce début de série : l’innocence de Wynd contraste avec un certain écho avec l’assurance du prince, une assurance dont on constate vite qu’elle est surtout de façade, et comme il faut un bon méchant quand une histoire choisit cet angle, disons juste que c’est le cas ici. Au-delà d’un intrigue au long cours, ce sont aussi les petites touches de la vie quotidienne qui font mouche, en songeant par exemple aux affres de l’adolescence.  
Le dessin de la série est assuré par Michael Dialynas, avec qui James Tynion IV a déjà travaillé. Est-ce une conséquence de leur collaboration passée ? Ce dernier opère visiblement avec la même réussite en Science-Fiction qu’en fantasy, avec même un soupçon d’horreur au détour d’une case. Les couleurs sont vives et harmonieuses et l’expressivité des protagonistes, parfois forcée dans bien des bandes dessinées, constitue dans le cas présent une réussite. 
Bref, on demande encore confirmation sur la durée, mais ce volume 1 contenant les 5 premiers numéros de la publication américaine représente un point de départ attachant. 

7.0/10

Discuter de Wynd sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :