Vous êtes ici : Page d'accueil > Édition

Julien Bétan nous parle de Fiction

Par Gillossen, le mercredi 4 juin 2014 à 15:30:00

FictionAlors que le numéro 19 de l'anthologie périodique de fantasy & science-fiction sort officiellement demain, il nous a donc semblé judicieux de revenir sur l'aventure de cette revue, relancée voilà quelques mois maintenant.
A cette occasion, c'est Julien Bétan, le rédacteur en chef, qui a bien voulu répondre à nos questions et nous l'en remercions. Il s'agit avant tout de présenter Fiction à celles et ceux qui ne connaîtraient pas encore la revue.
Bonne lecture !

En discuter sur le forum

L'entretien à découvrir

D’où vient l’idée de cette nouvelle mouture ?
Le projet est né au sein du collectif Les Indés de l’imaginaire, qui rassemble trois maisons d’édition : ActuSF, Mnémos et Les moutons électriques, avec une envie commune de fabriquer un bel objet-livre qui soit également représentatif de notre engagement pour la promotion et la reconnaissance des littératures de l’imaginaire. Reprendre le flambeau des Moutons, qui avaient ressuscité en 2004 la plus vieille revue française dans le domaine s’est alors imposé comme une évidence. Il fallait seulement lui donner un look plus contemporain et notre choix s’est naturellement porté sur le format mook (magazine-book), par ailleurs adapté à notre rythme de publication.
Comment s’est-elle concrétisée, notamment sur un plan graphique ?
Nous avons lancé un appel d’offres détaillé et le projet d’Aurélien Police a été retenu. Nous travaillons ensemble sur la conception de chaque numéro, tout en faisant légèrement évoluer la maquette.
Comment présenteriez-vous Fiction à quelqu’un ne connaissant pas du tout ce type de revue ?
L’équation est simple : 25% de non-fiction (rubriques, entretiens, portfolios, etc.) et 75% de nouvelles inédites. En plus du partenariat que nous avons avec le magazine américain Fantasy & Science Fiction, nous publions des nouvelles inédites de grands auteurs (Hobb, Silverberg) ainsi que des textes francophones, d’auteurs reconnus ou débutants.
Le tout en grand format, tout en couleur, trois fois par an, pour la modique somme de 15€ (abonnement annuel : 40€). Fiction est tout simplement la revue des littératures de l’imaginaire !
Êtes-vous satisfaits du résultat pour le moment ?
Oui, le numéro 19 correspond tout à fait à nos attentes : aéré, lumineux, coloré, un vrai numéro d’été ! Évidemment, nous continuerons à faire évoluer l’aspect et le contenu de la revue par petites touches.
Comment se gère un tel magazine au quotidien ? Comment vous répartissez-vous les tâches ?
Personnellement, je coordonne l’ensemble de la revue (planning, communication…) et m’occupe plus particulièrement du volet « non-fiction » : entretiens croisés, rubriques, mais aussi portfolios, bande dessinée… La partie fiction – les nouvelles – est gérée par Jean-Jacques Régnier, qui coordonne (et fouette régulièrement) le comité de lecture, organise les traductions, etc. André-François Ruaud chapeaute le tout en tant que directeur de la publication. Il faut également citer les membres du comité de lecture : Coralie David, Sylvie Denis, Xavier Dollo, Christophe Duchet, Marie-Pierre Najman, Alex Nikolavitch, ainsi que d’autres, plus ponctuellement.
Quelle est la place de Fiction dans le paysage, par rapport à Bifrost par exemple ?
Sur la forme, et pour un prix approchant, nous sommes très différents des rares revues spécialisées, puisqu’en couleur et grand format, avec une maquette dynamique et évolutive. Sur le fond, nous ne publions pas que de la science-fiction, mais explorons les littératures de l’imaginaire au sens large et sur des supports variés : littérature bien sûr, mais aussi arts graphiques, architecture, nouvelles technologies… Nous n’avons pas de vocation spécifiquement patrimoniale ou critique, mais cherchons davantage à défricher de nouveaux champs, à identifier de nouvelles tendances. Un article du numéro d’automne s’intéressera par exemple aux solutions technologiques alternatives développées dans le bayou, en Louisiane.
S’il ne fallait retenir qu’un seul principe de votre ligne éditoriale, lequel choisir ?
La diversité ! Nous n’avons pas à proprement parler de ligne éditoriale en ce qui concerne les textes de fiction : tout dépend des choix du comité de lecture. C’est un peu la même chose pour le rédactionnel : les entretiens croisés proposent des dialogues entre deux auteurs, par opposition à des interviews plus classiques ou plus promotionnelles ; les rubriques abordent l’imaginaire avec des angles originaux : chercher les signaux du futur dans notre quotidien (Nicolas Nova), étudier les rapports entre science et fiction sur un thème donné (Alex Nikolavitch), jeter des ponts entre les littératures de genre et le reste de la production (Julie Proust Tanguy). L’un des maîtres mots de la revue est de décloisonner, de prendre de la hauteur pour aborder l’imaginaire de manière plus large, plus globale.
Cette diversité est aussi assurée par l’équipe de la revue : intergénérationnelle, proche de la parité, elle est constituée d’individus venus d’horizons très différents, ce qui me paraît indispensable à un fonctionnement sain, démocratique et créatif.
À titre personnel, quels sont vos auteurs de référence dans le domaine de l’imaginaire ?
La liste serait trop longue ! Disons qu’en règle générale, j’aime être un peu secoué en matière de littérature, que ce soit par les thèmes abordés, le style, la construction narrative… ou les trois à la fois.
Comment voyez-vous la revue, disons dans 5 ans ?
Cinq ans… c’est presque de la science-fiction ! Avant tout, je la vois autonome, grâce à ses abonnés. C’est un point vraiment crucial pour la (sur)vie d’une revue, a fortiori de cette qualité. D’ailleurs, abonnez-vous ! C’est le meilleur moyen de soutenir Fiction !
Par ailleurs, nous avons depuis le lancement de cette nouvelle formule l’idée de développer non pas une version numérique, mais plutôt une sorte de laboratoire en ligne, auquel participeraient auteurs, rédacteurs et lecteurs. C’est un aspect auquel nous tenons beaucoup, même si cela se mettra probablement en place un peu plus lentement que prévu.
Lors de la remise du prix Imaginales, vous avez rappelé que vous attendiez des textes aux auteurs ou aspirants auteurs présents. Que recherchez-vous avant tout dans une nouvelle ?
Des idées, du style et un peu d’audace ! Comme me le souffle Jean-Jacques Régnier : « De quoi nous surprendre, nous faire sortir des sentiers battus. Nous faire lire des histoires qui ne soient pas obligatoirement des histoires d'aventures (mais ce n'est pas interdit), et se passant dans des mondes présentés sans didactisme (ça, c'est interdit !). »
Les soumissions sont donc ouvertes à tous, auteurs reconnus comme débutants, publiés ou non ; tous les détails sont disponibles sur notre site.
Avez-vous remarqué une évolution particulière des goûts du lectorat ces dernières années ?
Il y a bien sûr des thématiques ou genres qui connaissent un succès certain ces derniers temps comme les zombies ou la bit-lit.
Nous espérons également que les nouvelles habitudes de lecture, plus nomades, finiront par profiter au format court que nous privilégions dans nos pages, comme c’est déjà le cas aux États-Unis par exemple.
En tous cas, il me semble que les difficultés que connaît actuellement le marché du livre poussent les éditeurs à privilégier la qualité à la quantité. Cela reste relatif, mais correspond tout à fait au travail effectué depuis des années par les Indés, et à l’esprit de Fiction.
Que pouvez-nous dire sur le sommaire du prochain numéro ?
C’est bien parce que c’est vous… Pour les entretiens : Christopher Priest & Xavier Mauméjean ; Jean-Pierre Andrevon & Fabien Clavel. Pour les nouvelles : G.R.R. Martin, Jean-Claude Dunyach, Kate Wilhelm, Joe Haldeman, Oliver Buckram, Jim Aikin, James Powell… Pour les rubriques : les robots, la technologie du bayou et la science-fiction hors les cases. Côté graphique : un portfolio de Sam Van Olffen et la suite des aventures en bande dessinée d’Infra-Rouge et Ultra-Violette, par Colville Petipont & Timothée Rey.

Propos recueillis et mis en forme par Emmanuel Chastellière


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :