Vous êtes ici : Page d'accueil > Édition

Attention, scoop : la fantasy n’existe pas !

Par Gillossen, le vendredi 30 novembre 2012 à 13:15:01

LireRassurez-vous (ou pas...), la Science-Fiction non plus.
Dans son dernier numéro disponible depuis ce matin, le reconnu magazine Lire livre sa liste des vingt meilleurs livres de l'année 2012, non pas toutes catégories confondues, mais selon des thématiques bien précises : premier roman français ou étranger, policier, Jeunesse, classique, essai, audio, ou même BD (retrouvez le palmarès complet). Etc, etc... Par conséquent, on aurait pu imaginer une catégorie mixte (ne rêvons pas trop à une distinction...) afin de mettre en avant la Fantasy et la Science-Fiction, genres qui occupent tout de même une bonne partie des rayons et disposent souvent d'un lectorat fidèle.

En discuter sur le forum

Peine perdue

Alors, soyons précis : il ne s'agit pas ici de s'indigner, une fois encore, du manque patent de considération accordée aux littératures de l'Imaginaire. Nous savons pertinemment que la route est encore longue.
Il suffit pour cela de jeter un œil aux papiers qui commencent à fleurir à l'approche de la sortie en salles de l'adaptation de Bilbo le Hobbit. Un peu plus de dix ans après l'arrivée de La Communauté de l'Anneau et du premier Harry Potter au cinéma, la situation a-t-elle réellement changé ? Toujours les mêmes références, toujours les mêmes raccourcis, sans parler de titre maladroit, ce qui est toujours un moindre mal, certes. C'est bien simple, on a l'impression que la décennie écoulée n'a donné lieu à aucune avancée concrète vis-à-vis du grand public, comme si le "boum" passager des ventes en librairies n'avait également servi à rien de son côté.

De quoi se montrer amer ? Ce serait sans doute la mauvaise voie à suivre.
Le mieux est sans doute de faire le dos rond, comme souvent et de tenter modestement de changer les choses à son niveau. C'est ce que nous essayons de faire pas à pas avec notre association, tout récemment encore par le biais d'une exposition destinée à présenter la fantasy. C'est aussi le cas d'ouvrages comme le tout récent Dictionnaire Tolkien, publié aux éditions CNRS, rien que ça. Ou bien encore le sens de l'action d'un Ugo Bellagamba dans le cadre du festival des Utopiales.

Petit à petit, la fantasy fait son nid. On peut toujours soupirer, lever les yeux au ciel, ou considérer le classement du magazine Lire dont nous nous faisons écho d'un sourire goguenard. Mais, concrètement, ce n'est pas cela qui fera bouger les lignes. On pourrait également prendre le contrepied de cette attitude et partir après tout du principe que l'année 2012 n'a pas connu de titre fantasy aux qualités "littéraires" à la hauteur pour mériter de se retrouver mentionné dans une telle mise en avant.
Même si notre prix, ou d'autres, ne courent pas forcément sur l'année civile, nous nous permettrons de retoquer cette hypothèse. Il n'est pas question de fermer les yeux ou de se montrer magnanime. Une bonne partie de la production fantasy que l'on nous sert à la chaîne a des airs de clones sans saveur et disons-le tout net, se révèle médiocre, pour ne pas dire plus. Mais on peut établir ce même constat pour n'importe quel genre littéraire, à part entière.

A nous de nous battre pour découvrir et mettre en avant les pépites qui devraient inspirer le genre et ses lecteurs. Avec un peu de patience et beaucoup d'efforts au quotidien, peut-être que la fantasy aura ainsi la possibilité de renoncer à sa cape d'invisibilité pour figurer au côté des "meilleurs" livres de l'année, catégories polar ou essai. Qui plus est, une telle distinction nous permettrait alors de nous étriper un peu plus, car il est bien connu qu'aucun prix ne peut mettre tout le monde d'accord !

Sedet æternumque sedebit Infelix Theseus

(Et oui, il fallait bien finir par une citation latine pompeuse...)