Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Héroine / Le Héros de la semaine > Valeria


Valeria

Par John Doe, le 12/01/2009

Valeria

Elle se nommait Valéria de la Fraternité Rouge, membre de la confrérie de pirates sanguinaires particulièrement réputée. Si les légendes de l'âge hyborien ne lui consacrent que quelques pages, il s'agissait pourtant d'une femme hors du commun, ce que les récits du roi Conan laissent entendre sans ambages. Ses origines sont demeurées mystérieuses, elle admettra uniquement à Conan être de naissance aquilonienne.
Grande, bien découplée, robuste, les yeux de la couleur de la mer, « toute sa silhouette témoignait d'une force peu commune sans toutefois rien ôter de la grâce féminine qui se dégageait de son apparence ». Chose remarquable pour une femme, des ballades narrant ses actions étaient même célébrées de son vivant.
Le cas particulier de Bêlit mis à part, Conan rencontre pour la seule fois de son existence une femme de sa trempe. Tout aussi impitoyable que ce dernier, aimant la vie et prête à tout pour défendre son indépendance, elle n'hésite pas à tuer les hommes qui cherchent à lui imposer leur volonté. Cette indépendance la mène à rencontrer Conan aux abords de la sinistre cité de Xuchotl après avoir fui la compagnie de mercenaires qu'elle avait rejoint pour avoir poignardé un officier Stygien qui voulait la faire sienne. Leur rencontre manque d'ailleurs de tourner en un duel mortel, Valéria ne voyant dans le futur roi d'Aquilonie qu'un homme comme tous les autres. Un dragon échappé d'une ère oubliée mettra un terme à leur querelle et ils se réfugieront dans une ville qui a tout d'un mausolée, où deux clans sont engagés dans une lutte à mort depuis des décennies.
Alliés par la force des circonstances au clan des Tecuhlti, la présence des deux aventuriers mettra un terme… définitif à ce conflit absurde.
Ils quitteront la ville ensemble, sans le sou mais unis dans un futur idyllique de pillages sans fin. Fascinés l'un par l'autre, unis dans l'adversité, ils étaient sans doute trop épris de liberté l'un et l'autre pour faire plus longtemps route commune, mais leur rencontre restera sans nul doute gravé dans les mémoires jusqu'à la fin de leur existence.

Les Clous rouges

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :