Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Porteurs de lumière > Les Nations de la nuit - 1


Les Nations de la nuit - 1

Titre VO: The Nations of the Night

Tome 3 du cycle : Les Porteurs de lumière
Partie 1 de "Nations of the Night"
ISBN : 978-291515996-7
Catégorie : Aucune
Auteur : Oliver Johnson

La cité de Thrull est tombée aux mains seigneur Faran, grand prêtre des Ténèbres, et de ses armées vampiriques. Désormais, seuls trois artefacts magiques peuvent empêcher le dieu maudit de triompher : le Sceptre des ombres, l’épée Dent-du-dragon et le mystérieux Homme de bronze…
Pour retrouver son père, détenteur du Sceptre, Jayan Illgill, en possession de la Dent-du-dragon, s’en va vers les terres de Lorn, où rôdent les terribles créatures qu’on appelle les Nations de la nuit. Avec lui marchent Urthred, le prêtre du feu au masque hideux, et Thalassa, la Porteuse de Lumière de la prophétie. Mais la jeune fille a été mordue par un vampire : la prophétie est en danger d’être brisée.

Critique

Par Gillossen, le 23/10/2007

Avec Les Nations de la nuit, coupé en deux volumes pour l’édition française, Oliver Johnson signe là le tome 2 de sa trilogie Les Porteurs de lumière. Et soyons honnête, si la qualité globale s’améliore, on ne tient pas là pour autant une série majeure.
Le point fort, ce qui peut paraître étonnant vu le premier tome, c’est l’ambiance : alors que notre groupe de héros s’enfonce en un territoire honni, enfin, toute la folie de leur quête et le poids des ténèbres glacées qui les entourent se font sentir. Il était temps ! Ajoutons à cela le sort de Thalassa, une élue qui est d’ores et déjà condamnée à devenir vampire, à moins que… Et, entre ces éléments et un certain sens de l’action, là aussi plus intense, une ambivalence certaine de la part de plusieurs personnages, on peut suivre avec plaisir cette aventure, particulièrement dans sa seconde “moitié”.
Pour autant… Cette longue course-poursuite compte son lot de scènes convenues, de virages moins originaux qu’ils auraient pu le devenir- le personnage d’Urthred qui commence à “guérir”… - et surtout, la narration et le style de l’auteur se révèlent parfois assez pénibles. Pas toujours très clair, Johnson abuse qui plus est d’énormes paragraphes tout d’un bloc, qui n’aident pas à appréhender au mieux le récit. Bien sûr, ce n’est que de la mise en page, mais tout de même ! Quant au style donc, pas particulièrement soutenu, il ne tombe pas moins plus d’une fois dans de regrettables lourdeurs.
De quoi affadir l’ensemble, même si l’impression globale est meilleure que les débuts du cycle !

7.0/10

Discuter de Les Nations de la nuit - 1 sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :