Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Les Descendants de Merlin

Les Descendants de Merlin

Titre VO: Merlin's Descendants (Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Irene Radford
Les Descendants de Merlin

Wren

Elle s’appelle Wren : fille de Merlin et d’une grande prêtresse de Dana, mariée à un seigneur qu’elle ne peut aimer, obligée de partager sa demeure avec une sorcière, elle doit se frayer un chemin dans le labyrinthe sinueux de la magie et décrypter les visions apocalyptiques qui l’assaillent. Car à l’ombre des divinités anciennes, c’est le destin même du roi Arthur qui est en jeu.

Les Descendants de Merlin

Resmiranda

Angleterre, XIIIe siècle.
A la cour de Jean-sans-Terre, Radburn Blakely déploie ses sombres maléfices pour s’emparer du trône. Dans ses veines coule le sang d’un démon. Qui pourrait contrecarrer ses plans, sinon Resmiranda, héritière d’une longue lignée qui remonte à Merlin et Arthur ? Le duel sera sans merci.
Pleine de fureur et de passion, la légende d’Excalibur traverse les âges : voici le second tome d’une fresque follement ambitieuse.

Les Descendants de Merlin

Griffin

Héritiers du pouvoir magique d’Arthur, les jumeaux Griffin et Donovan Kirkwood doivent défendre le royaume et le préserver des sombres desseins de Roanna et Tryblith, le Démon du Chaos.
Mais lorsque Griffin décide d’abandonner ses pouvoirs pour devenir prêtre, son frère se retrouve seul…


Critique

Par Gillossen, le 09/07/2007

Avec désormais trois tomes publiés sur trois au format poche, chez Points, il est temps de nous pencher sur cette trilogie, puisque le troisième volet, Griffin, ne se fait désormais plus attendre pour celles et ceux qui espéraient compléter leur bibliothèque sous cette forme.
Les descendants ? Il serait plutôt question des descendantes de Merlin ! Si le premier tome nous présente la fille de Merlin, le second nous fait faire un bond dans le temps qui permet par ailleurs de pouvoir commencer directement par celui-ci si l’on veut, en nous propulsant à l’époque de Jean Sans-Terre (quant au tome 3, il prend place à l’époque du règne de la reine Élisabeth en personne).
Quoi qu’il en soit, Wren et Resmiranda, les deux héroïnes donnant leur nom aux deux premiers volumes, sont bien entendu des personnages féminins tout ce qu’il y a de plus majeurs, et dotés d’un caractère fort et bien établi, sous la plume de l’auteur, qui n’hésite pas à aborder de front certains sujets, quitte à se montrer plus d’une fois plus crue que fleur bleue.
Plus proche de Mary Stewart que de Marion Zimmer Bradley, toutes deux citées comme références de l’auteur, Irene Radford nous procure une donne nouvelle et plus originale que la moyenne à partir pourtant d’un mythe arthurien maintes fois rebattu !
Véritables pavés - surtout le premier - de plusieurs centaines de pages chacun, la lecture ne se révèle pour autant jamais rébarbative, malgré quelques longueurs. Tout cela tandis que l’on suit la lutte de ces deux destins de femmes cherchant avant tout à exister par elles-mêmes, et pas uniquement survivre, dans un monde encore et toujours dominé par l’homme, malgré les facettes propres à chaque époque.
Magie, amours contrariés, trahisons, l’Angleterre et ses légendes et figures historiques… Voilà tout ce que l’on peut retrouver ici, à travers des ouvrages ne manquant ni de charme, ni d’allant pour un cycle de cette catégorie bien fournie.
Un constat final également parfaitement valable pour le troisième et dernier tome, qui trouve là encore le moyen de se renouveler, et pas seulement par le biais d’un changement d’époque. Nouveaux personnages et dangers sont indéniablement à la hauteur de leurs prédécesseurs !

7.5/10


Discuter de Les Descendants de Merlin sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :