Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

Rencontres de l’imaginaire de Brocéliande 2016, nous y étions

Par Foradan, le jeudi 28 juillet 2016 à 12:00:00

ComperBrocéliande, Merlin, Arthur, de tous ces noms qui emportent l'imaginaire, le Centre de l'Imaginaire Arthurien (CIA oui, c'est bien eux) en a ajouté quelques uns dans ces invités.
Il était donc tentant de monter une expédition sur place pour ramener des souvenirs, des images, des informations (et puis ce qui a été vécu individuellement et qui ne se partage pas, c'est ainsi, il fallait venir !).
Voici donc ce que nous sommes autorisés à vous révéler, gardant pour nous seuls certains secrets qui servent de récompenses pour avoir bravé la chaleur !

Discuter des rencontres de l'imaginaire de Brocéliande sur le forum

Des auteurs en pleine forme !

Alan Lee

Invité d'honneur, Alan Lee, qu'on ne présente plus, a eu un régime spécial, mêlant séance de dédicaces et conférences. Au cours de l'une d'elle, il a présenté des photos et esquisses de son travail avant et après l'aventure néo-zélandaise. Au fil des ans et des projets auxquels il a participé, il a utilisé de nouvelles techniques mais sa préférence commence par le dessin au crayon, y compris pour des documents de pré production dans ses collaborations cinéma (Legend d'abord, puis "Le Seigneur des Anneaux" où il retrouvait son ami Kiran Shah, notamment doublure pour Elijah Wood, Ian Holm et Martin Freeman plus récemment).
Kiran Howe (Ici, Kiran et John Howe avec son chapeau en carton pour prendre des repères sur les échelles)

Puis, avec de nombreux dessins, il explique son cheminement mental en suivant Gandalf dans les rues de Minas Tirith afin de noter les détails de l'environnement : ces esquisses donneront naissance à des modèles miniatures en pâte à modeler, puis à la modélisation numérique et des manipulations par photoshop pour intégrer des photos, des dessins, des peintures et du CGI : on voit ainsi les acteurs sur le parking du studio, devant un fond bleu, une photo d'un paysage et le rendu final.
Ala Lee ajoute alors avec un sourire gêné qu'il y avait des jours où il évitait de passer près de Weta workshop, parce que ses dessins devenaient du travail supplémentaire en architecture, meubles, statues, jardins, armures...
Et parfois, des années de recherche pour donner un effet particulier trouvaient leur résolution quand l'équipe technique et artistique se réunissait pour manger...et cette pizza...mais voilà à quoi doit ressembler un anneau qui tombe dans la lave !
Ensuite, plus d'une dizaine d'images sur ses travaux pour King Kong" et le retour à l'illustration de livres pour les enfants de Húrin", les "Tales of the perillous realm et Feuille, de Niggle'' dans l'intervalle entre deux projets cinéma.
Et quand il n'était pas en train de commenter son travail (devant un public averti qui venait en aide au traducteur officiel -vêtu d'un polo de la maison Martell- qui n'a pu cacher longtemps qu'il était plus familier de Westeros que de l'Eriador), Alan Lee a dédicacé des dizaines d'ouvrages.
château cour De la tente blanche sur la droite, la file d'attente pouvait atteindre le milieu de la cour.

Estelle Faye

Estelle FayeLa lauréate 2013 et 2015 du prix elbakin.net (fantasy adulte puis fantasy jeunesse) nous a confié son programme des prochains mois : essentiellement une volumineuse anthologie prévue pour cet automne Dimension routes de légendes, légendes de la route. Ensuite, des projets dans le space op, le vampirique (du vrai, avec des dents) et de la vraie fantasy comme on aime. D'ailleurs, confidence d'auteur à lecteur, parfois c'est une journée agaçante qui donne l'envie à l'auteur de donner à son héros une hache de bataille au lieu d'une rapière, parce ça défoule plus.

un mot pour nos lecteurs et lectrices

Comme elle l'a annoncé sur notre forum, la suite de Givre arrive, ça avance, et on vous le dira dès qu'on en saura plus sur une date.

Pierre Pével

Pierre PévelAu programme, bientôt une nouvelle dans le monde des lames du cardinal, ainsi qu'un livre inaugurant une nouvelle trilogie dans haut royaume, on en saura plus d'ici le mois de mai 2017.

un mot pour nos lecteurs et lectrices

Lisez de la fantasy ! En français ! Et en VO !

Lionel Davoust

Lionel Davoust En plus d'avoir un tee shirt à la fois classe et mimi, Lionel avait plein de choses à nous dire : chez Critic, les Dieux sauvages, tome 1 prévu pour mai 2017 (tome 2 en novembre et tome 3 en mai 2018, une trilogie en 12 mois), de la fantasy post-apocalyptique qui va changer de la domination de la SF sur le genre.
En traduction pour l'Atalante, Magic ex libris de Jim Hines.
Un projet mystérieux avec -notamment- Mélanie Fazi et Laurent Genefort, et ce ne sera pas un roman à six mains. Un nouveau partenariat -musical- avec les Ballistic frogs après le jeu Psycho Starship Rampage en 2015.

un mot pour l'auguste lectorat

Restez beaux !

Didier Graffet

L'illustrateur de la Compagnie noire et du Trône de fer prépare le calendrier 2017 du trône de fer (inspiré des livres, pas de la série) et une exposition sur Paris en novembre. Il a accepté de nous parler de sa façon de travailler : il fait trois lectures pour des cycles comme le Trône de fer ou la compagnie noire. Sa prise de notes a lieu pendant la deuxième lecture où il commence aussi à envisager les scènes qu'il pourrait illustrer et comment. La troisième lecture consiste surtout en une nouvelle vérification, un retour sur des détails, des descriptions... les trois lectures se comprennent par la difficulté et la densité des cycles évoqués (qu'il tenait d'ailleurs tout particulièrement à illustrer). En bonus, quelques images de son dossier de travail -avec son autorisation et nos remerciements- sur le Trône de fer, avec les documents proposés et validés

Graffet tome 5 TdFUn extrait de ses prises de notes sur le tome 5

Graffet TdfComment il voit le trône des Sept Couronnes à la lecture

Graffet CastleblackUn schéma d'implantation de Castle Black

Graffet validationLes propositions et celles qui sont approuvées en rouge

Graffet tome 5 intégralToutes ses notes sur le tome 5
Et tout cet étalage sur Westeros nous conduit à faire le tour du château, de sa forêt et son lac pour trouver un campement de la Garde de Nuit, et ça se voit à quelques détails discrets.

Joffrey barral Barral
Un rendez-vous convivial à taille humaine (je n'ai pas évoqué les manifestations organisées par le syndicat unitaire des chimères, oups) et avec une ambiance chaleureuse, loin de l'usine à dédicace.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :