Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Jeux > Nosferatu

Nosferatu

Auteur : Lebeau Pierre-Yves
Illustrateur : Ismaël
Editeur : Grosso Modo
Année : 2013
Joueurs : De 5 à 8 joueurs
Age : à partir de 10 ans
Durée : 20 minutes environ
Prix : 12 euros
Thème : Fantastique
Genre : Ambiance


Descriptif de l’éditeur :

1887... Un Vampire se réveille pour étancher sa soif de sang. Des femmes et des hommes courageux s’allient pour l’anéantir. Ils doivent déjouer les manigances de Renfield, son fidèle serviteur.
Deux camps s’opposent : Vampire et Renfield contre Chasseurs de vampire. Au début du jeu, seul Renfield est connu ; le Vampire se dissimule parmi les Chasseurs. Ces derniers doivent identifier le Vampire et le tuer avec le Pieu ancestral, avant qu’il n’ait pu placer 5 cartes morsures. Ils peuvent lancer de puissants rituels pour gagner du temps et éliminer des suspects.

But :

- Pour les Chasseurs : tuer le Vampire avec le Pieu ancestral
- Pour l’équipe du Mal (Renfield et le Vampire) : placer 5 morsures ou faire tuer par erreur un Chasseur par un autre Chasseur.

Matériel :


  • 8 cartes personnages (6 Chasseurs, 1 Vampire, 1 Renfield)
  • 11 cartes Horloge (10 Nuits et 1 Aurore)
  • 49 cartes Bibliothèque (18 Rumeurs, 15 Composants, 16 Morsures)
  • 3 cartes Rituel (Miroir en argent, Distorsion temporelle, Transfusion sanguine)
  • 1 carte Pieu ancestral
  • 1 carte ténébreuse (deux faces : Soif éternelle et Maître des ténèbres)

Critique :

Par Erkekjetter, le 24/03/2014

Les mécanismes de Nosferatu sont proches de ceux des Loups-garous de Thiercelieux. Les règles sont assez simples et s’expliquent rapidement, il n’est pas nécessaire d’être un joueur acharné pour aborder une partie. Le rôle de Renfield est cependant central : il fait office de maître de jeu. Il distribue les rôles à sa guise en début de partie, choisit le premier joueur et attribue les morsures lorsqu’il y en a. La saveur du jeu dépendra en grande partie du talent de Renfield et de l’attitude des joueurs.
A son tour, chaque joueur remet une carte face cachée à Renfield. A la fin du tour, ce dernier examine les cartes qui lui ont été remises. Si la pile contient des cartes Morsure et/ou Nuit, il distribue les Morsures et ajoute la carte Nuit aux cartes formant l’Horloge. Si la pile ne contient que des Composants, le porteur du Pieu choisit un Rituel dont les effets sont immédiatement appliqués. Si la pile ne contient que des Rumeurs ou un mélange de Composants et de Rumeurs, il ne se passe rien.
De plus, la durée d’un tour est variable: à la fin de son tour, chaque joueur pioche une carte Horloge. S’il s’agit d’une carte Nuit, le tour continue. Si c’est la carte Aurore qui est tirée, le tour s’arrête.
Nosferatu,  c’est aussi et surtout un jeu d’équipe. De leur côté, les Chasseurs doivent se concerter pour le choix des Rituels et partager leurs suspicions. Dans l’équipe du Mal, ce sont les décisions de Renfield qui sont essentielles (placement du Pieu ancestral, attribution des morsures…) et qui guident les prises de risques du Vampire.
Le jeu associe tactique et psychologie : le comportement des joueurs et leurs déclarations sont autant d’indices à décrypter, entre délations et déclarations d’innocence. Etant donné qu’il n’y a pas d’élimination au cours de la partie, tous les joueurs sont impliqués jusqu’à la fin du jeu.Nosferatu est un jeu agréable à pratiquer et assez simple pour être abordable par tous. Néanmoins les parties peuvent fortement varier en fonction des joueurs, entre fous-rires et tentatives de manipulation, et le plaisir qu’on y prend dépend de la motivation et de l’implication des participants.
Conseil : choisir une musique qui aide à installer une ambiance propice (testé avec Bohren und der Club of Gore, j’ai réussi à flanquer la trouille à mes joueurs) et, pour Renfield, ne pas hésiter à user de ses talents de conteur : succès garanti !

Le profil du jeu Complexité : + +
Esthétique : + + +
Hasard : + +
Stratégie : + +
Négociation : + + +
La note globale

8/10

Discuter de Nosferatu sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :