Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Bds Fantasy >Rat Queens

Rat Queens

Titre VO: Rat Queens (Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Wiebe Kurtis J.
Dessinateur : Upchurch Roc
Dessinateur : Sejic Stjepan
Rat Queens

Donjons & Dragons

Hannah, Violet, Dee et Betty, aussi connues sous le nom de Rat Queens, n’ont pas pour réputation de faire dans la finesse. Elles n’ont pas leur langue dans leur poche, leurs armes de guerre non plus d’ailleurs. Elles font parties des cinq groupes de mercenaires chargés de protéger la petite ville de Palissade. Lourde responsabilité pour ces quatre jeunes effrontées, surtout lorsque les aventurières s’avèrent aussi ingérables et destructrices que les adversaires qu’elles combattent… Faudrait-il y voir l’origine de la horde d’assassins lancée à leur poursuite ?

Rat Queens

Quatre filles et un poulpe

Une menace rôde au coeur de la ville de Palissade. Et même ses protecteurs, les Rat Queens, pourtant habituées au massacre, ne sont pas au bout de leur surprise… Cette menace porte le nom de N’Rygoth. Dieu sanguinaire s’il en est, celui-ci n’a rien à envier aux entités divines de l’univers de Lovecraft, et accompagné de ses enfants, il n’a de cesse de semer le trouble. La question est maintenant de savoir comment Dee et ses jeunes amies effrontées, toutes aussi ingérables que casse-cou, vont réussir à faire face à ce nouveau monstre…


Critique

Par John Doe, le 21/10/2017

You’ve got to fight / For Your Right / To Party

Non, ce n’est pas la devise des Rat Queens, mais cela pourrait l’être. Les Rat Queens sont un groupe d’aventurières composé du quatuor traditionnel guerrier/mage/voleur/prêtre. Enfin, traditionnel, plus ou moins. Notre groupe d’héroïnes est constitué de Hannah, magicienne elfe qui ne dédaigne pas utiliser ses poings dans des combats de bar, de Dee, prêtresse athée d’une divinité au nom imprononçable, de Betty, voleuse halfling amatrice de sucreries et de substances hallucinogènes et de Violet, guerrière naine en rupture de ban avec sa famille. Si on ajoute à cela le fait que les quatre sont, à des degrés divers, assez portées sur le sexe, les breuvages alcoolisés et les substances que la loi (et la morale) réprouvent, nous ne sommes pas, vous l’aurez compris, tout à fait dans une fantasy traditionnelle ! Ou alors une tradition subvertie par un langage moderne : ça tchatche beaucoup ; on s’interpelle, on se vanne. Le titre original du premier volume, traduit un peu platement par Donjons et Dragons, était d’ailleurs assez savoureux et annonçait clairement la couleur : Sass & Sorcery (en anglais, sassy peut se traduire comme insolent, impertinent).
Car de l’humour, il y en a beaucoup dans ce premier tome : des clins d’œil aux archétypes du jeu de rôle version Donjons et Dragons (un certain Gary - clin d’œil à Gary Gygax - fait quelques apparitions), des répliques sarcastiques qui fusent, des détournements (une pierre magique qui sert de téléphone portable).
Au-delà des passages humoristiques, l’intrigue comporte également des moments plus sombres et son lot de mystères. La fin du premier tome et l’intrigue du deuxième reposent en partie sur le passé trouble de Sawyer, le capitaine de la garde. Les auteurs n’en oublient pas pour autant leurs héroïnes et nous offrent quelques flashbacks qui permettent d’apporter un autre éclairage sur le quatuor principal.
Le design des personnages ne manque pas de personnalité, même si le trait est parfois irrégulier (à noter qu’un second dessinateur, Stepjan Sejic, officie à partir du milieu du deuxième tome). L’intrigue progresse à un bon rythme et les séquences humoristiques sont dans l’ensemble percutantes. L’univers en lui-même est par contre très classique, Donjons et Dragons oblige.
Rat Queens est une bonne surprise qui permet de passer un agréable moment de lecture, que vous soyez ou pas amateur de fantasy humoristique
Et pour ce qui est de la fête, une chose est sûre : les Reines Rates renvoient sans problème les Garçons Bestiaux à leurs chères études !

7.0/10

Discuter de Rat Queens sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :