Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy > Trône de Fer

Retour sur Game of Thrones en concert

Par Gillossen, le lundi 6 mars 2017 à 18:29:57

SalleCette tournée nord-américaine de concerts dirigés par le compositeur de la bande originale de la série en personne, Ramin Djawadi, a débuté voilà quelques jours maintenant, courant février.
Vendredi soir, soit le 3 mars pour être tout à fait précis, le spectacle posait ses valises au centre Bell de Montréal (la "cathédrale du hockey puisque la salle accueille les matches du Canadien), et c'était une occasion à ne pas rater quand on habite dans la Belle Province.

Discuter de The Game of Thrones Live Concert Experience sur le forum

The Game of Thrones Live Concert Experience

ConcertUn petit mot tout d'abord sur le dispositif.
Seuls quelques solistes font la tournée entière (un violoncelliste, des percussionnistes, une violoniste, etc...), le reste des musiciens étant composé de membres de l'orchestre philharmonique de la ville du jour. Ce qui doit demander une gymnastique supplémentaire à tout le monde pour s'accorder, même s'il n'y eut strictement aucun couac. N'oublions pas non plus un chœur d'une petite dizaines de personnes.
La scène elle-même occupe l'ensemble de la patinoire (disparue pour l'occasion, évidemment), avec une place centrale pour le gros de l'orchestre et quatre autres dispositifs, permettant aux solistes de se mettre en avant ou à un certain trône d'apparaître en sortant du sol au début du spectacle.

Le concert lui-même, rythmé par quelques interventions de Ramin Djawadi - dont c'était la première fois à Montréal par exemple - se découpe en deux parties. Étonnamment, certains personnages sont globalement laissés de côté, et on ne parle pas de seconds rôles. Tyrion ou Jaime Lannister n'occupent par exemple pas beaucoup de place au fil des morceaux.
L'accent est clairement mis sur Daenerys et Jon Snow, et de façon un peu plus large, sur les Stark. La présence d'écrans géants diffusant soit de courts montages thématiques soit de longs extraits de certaines scènes bien précises (comme The Battle of the Bastards) provoque un phénomène assez étrange. Il n'est ainsi pas rare de se sentir presque distraits et "d'oublier" de regarder les musiciens sur scène pour lever le nez sur l'écran géant. Autre conséquence, cette fois amusante, la communion entre spectateurs. Car évidemment certains passages - notamment des morts... - provoquent telle ou telle réaction de la foule, alors qu'en général, on regarde la série dans son salon en petit comité. Et pas entouré de 20 000 personnes !

La scénographie est en tout cas imposante et réussie.
Entre la neige qui tombe (les chanceux les plus proches de la scène ont vite vu leurs tables littéralement recouvertes de confettis...), l'apparition du trône de fer donc, de l'arbre sacré ou bien encore de jets de flammes dont on pouvait sentir la chaleur à vingt mètres au moment où les dragons crachaient du feu sur les écrans géants (ça fait toujours son petit effet), il s'agissait bel et bien d'un grand spectacle, avec un crescendo se recentrant peu à peu sur la saison 6 et qui ne pouvait que donner des regrets de devoir attendre l'été 2017 (comme indiqué durant l'entracte) pour découvrir la saison 7.

A noter qu'après les remerciements d'usage, le concert se conclut sur une note plus légère avec Ramin Djawadi à la guitare entouré de ses musiciens pour interpréter "The Bear and the Maiden Fair" tandis que défilent à l'écran les noms de toutes les "victimes" de la série, dans une ambiance nettement plus... festive.
Au bout du compte, nous avons eu droit à près de 2h de musique nous replongeant au cœur de Westeros, le tout sans la moindre fausse note. Et comme l'indique le titre officiel de la tournée, il est bien question d'une expérience à part entière, aucun doute là-dessus.








Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :