Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

Utopiales 2014 : Intelligence(s)

Par Foradan, le lundi 3 novembre 2014 à 16:50:57

Utopiales 2014Nantes, son centre des congrès (la Cité pour la nommer), plus de 90 auteurs-scientifiques-illustrateurs, 45 séances de cinéma, 8 expositions, 97 rencontres, conférences et tables rondes sur trois lieux simultanés, des dédicaces et un thème, à la fois singulier et pluriel : Intelligence(s).

Vous l'avez déjà compris, 4 jours, ça passe vite, trop vite. Entre les invités qui font réfléchir, les artistes qui éblouissent les sens, et les savants qui font regarder l'infini avec des étoiles brillants dans les yeux avec des histoires de télescope spatial, le temps est ce qui manque le plus. Donc, pour ceux qui n'ont pu y assister, de rapides résumés sur quelques événements.

"Pourquoi les méchants sont-ils toujours intelligents ?"

La question n'est pas spécifiquement SF, le méchant doit nécessairement pouvoir représenter une menace pour la création et justifier le héros, la méchanceté est parfois supposée alors que le "méchant" n'agit que par instinct. L'intelligence du méchant qui monte des stratagèmes élaborés est souvent contrebalancée par des défauts de vice, d'orgueil ou d'intérêt. La conférence se termine sur le cas tout à fait atypique de Watchmen.

"La SF nous aide-t-elle à mieux comprendre l'Histoire ?"

Là encore, le sujet est plus ouvert et les invités glissent rapidement sur différentes façons de traiter l'histoire passée et future, différentes façons de faire une uchronie et la difficulté, quels que soient l'univers et la période de référence, de jouer avec les paradoxes temporels. Vis-à-vis du public, le confort de l'auteur est que son histoire sera acceptée plus facilement pour une époque future que pour une époque passée, surtout si le public la connaît mal, ne sachant faire la différence entre invention et faits historiques.

Intelligence artificielle, religion et Apocalypse

Des avis dispersés sur un sujet dont les termes n'ont pas la même définition pour chacun, amenant à parler d'anticipation politique, à dire que la seule crainte de voir une IA s'en prendre au genre humain, c'est qu'un humain la programme pour le faire ou que l'IA développe une conscience autonome et, parmi tous les choix possibles, décide de détruire l'humanité. Certains invités mettent en avant que la complexité du cerveau humain, son savoir, ses émotions et ce qui motive ses décisions n'est pas uniquement mécanique et trop complexe à recréer, et dans quel but ? Ceci dit, ils voient une certaine forme de nouvelle forme de soumission quasi divine à une technologie qui apporte le confort et peut rendre dépendant.

Existe-t-il des intelligences terrestres non-humaines ?

Discussion mi scientifique mi littéraire sur les capacités de communication et sociales des mammifères marins, mais aussi des fourmis, des bancs de poissons, des oiseaux migrateurs, lesquels n'ont pas encore apporté toutes leurs réponses. Avant de lire que tout ceci n'est pas très fantasy, sachez que l'équipe nantaise de Quidditch distribuait des prospectus devant le centre de congrès (si si, il y a un championnat, et AUCUNE règle n'interdit l'usage de la magie, j'ai demandé). Pour voir et entendre bien davantage, nos amis d'actusf ont posé leurs micros et caméras pour vous faire revivre chaque journée, y compris l'impressionnante rencontre d'Alexandre Astier avec son public (qui a donné de bonnes nouvelles mais j'ai pas le droit de le répéter, c'est lui qui l'a dit).
Retrouvez-vous donc au jeudi 30, vendredi 30 octobre, samedi 1 novembre

Discuter des Utopiales de Nantes sur le forum


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :