Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > Les Incroyables aventures de l'Enfant Plume > Le Labyrinthe


Le Labyrinthe

Tome 1 du cycle : Les Incroyables aventures de l'Enfant Plume
ISBN : 978-234401204-8
Catégorie : Bd
Auteur : Corona Jorge
Coloriste : Hickman Jen

Abandonné à sa naissance dans les faubourgs du Labyrinthe, Poe a vécu dans l’ombre toute sa vie, à l’abri de ceux qui lui voulaient du mal. Élevée dans le confort et la richesse de la Cité, Bianca se languit d’une aventure de l’autre côté des murs blancs et immaculés de sa prison dorée. Quand leurs deux mondes entrent finalement en collision, une amitié grandit entre la fille de la cité et le garçon couvert de plumes. Une amitié capable de tout changer.


Critique

Par Erkekjetter, le 10/11/2018

Jorge Corona, artiste originaire du Venezuela, dessine habituellement des comics (notamment Green Lantern, mais pas seulement !) et signe ici sa première incursion en jeunesse.
Dans un cadre qui rappelle l’Angleterre victorienne, un nouveau-né couvert de plumes est abandonné au détour d’une ruelle, dans ce qu’on appelle le Labyrinthe. Le petit est recueilli par Gabriel – manifestement adepte de l’adage « pour vivre heureux, vivons cachés » –, qui le baptise Poe et l’élève à l’abri des regards, dans un refuge niché sous les toits. En parallèle, nous découvrons également Bianca, fille d’une riche famille de la Cité, qui trouve sa vie affreusement ennuyeuse. Elle a soif d’aventure, soif d’arpenter ce Labyrinthe dont l’accès lui est interdit. Les deux enfants vont pourtant se rencontrer, et leurs vies bien réglées vont s’en trouver notablement changées.
Corona n’en est pas à son premier coup d’essai et cela se sent. Le trait est assuré, maîtrisé, les cases sont bien mises en scène, avec d’agréables variations dans les points de vue et des effets de perspective réussis qui rendent le tout très vivant. Côté personnages, c’est aussi de très bonne facture. La silhouette assez anguleuse et hérissée de plumes de Poe souligne élégamment sa différence, lui donnant des allures de petit héros découpé dans la nuit, comme un Batman emplumé et miniature (Birdman ?!), au visage mangé par des lunettes à verres jaunes. Sa personnalité le rend d’emblée sympathique : timide, un peu hésitant, Poe est aussi parfaitement capable de courage et de détermination quand le besoin s’en fait sentir. Bianca, elle, à ferait plutôt l’effet d’un détonateur, qui vient tout chambouler. Elle semble avoir transformé son ennui en audace, malgré son ignorance des dangers que peut receler le Labyrinthe.
Ce tome d’introduction repose donc sur des ressorts assez convenus – la collision de deux mondes que tout oppose, la rencontre entre deux enfants chacun issu d’un côté de la barrière, la naissance d’une improbable amitié –, mais cela n’entame en rien ses qualités : de bons protagonistes, un coup de crayon plus que sympathique et une belle dynamique dans les planches. Si c’est certes un peu tôt pour s’enthousiasmer complètement, Corona signe avec ce volume un début intrigant et réussi, sur lequel il ne faut pas hésiter à se pencher.

7.0/10

Discuter de Le Labyrinthe sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :