Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Bd Fantasy > Dreams Factory > La Neige et l'acier


La Neige et l'acier

Tome 1 du cycle : Dreams Factory
ISBN : 978-230206862-9
Catégorie : Bd
Auteur : Hamon, Jérôme
Dessinateur : Suheb, Zako
Coloriste : Sayaphoum, Lena

Londres, 1892. Comme la plupart des enfants de la cité ouvrière dans laquelle elle vit, Indira descend tous les jours dans les mines de charbon, sans jamais protester. Mais lorsque son petit frère Eliott disparaît, plus rien n’a d’importance… Elle se lance alors dans une quête désespérée pour le retrouver, et réalise qu’il n’est pas le seul enfant à avoir mystérieusement disparu… Toutes les pistes semblent mener à la même personne : Cathleen Sachs, la richissime propriétaire des mines de charbon. Mais pour quelle raison enlèverait-elle ces enfants ? Et ce combat n’est-il pas perdu d’avance ?


Critique

Par Gillossen, le 16/09/2018

La neige et l’acier, le premier tome de Dreams Factory, est une BD qui porte bien son nom, parfois aussi douce que les flocons, souvent aussi froide que l’acier.
C’est en tout cas un récit enlevé, qui ne souffre pas de temps mort et offre au lecteur un univers mystérieux - bien que finalement assez classique dans son registre - et des personnages bien campés, voire attachants pour certains.
En fait, la dichotomie principale de l’album constitue finalement son seul bémol, si l’on met de côté certains dialogues parfois un peu maladroits - trop explicatifs, pas assez naturels, un peu trop naïfs (oui, c’est une impression d’ensemble pour le coup). Si l’on considère cet album comme un album Jeunesse, du fait de l’age d’une bonne partie de ses protagonistes ou même du dessin de Suheb, très rond, alors, on pourrait le considérer comme plutôt mature, et même sans concession dans ses thématiques comme le travail des enfants, abordées de façon frontale. Si on le prend au contraire comme une lecture plus “classique” - car après tout, la collection Métamorphose de Soleil n’est pas uniquement estampillée Jeunesse -, alors, sous cet angle, le propos développé se révèle tout de même assez convenu. Oui, tout le monde ne naît pas égal, le travail peut vite devenir aliénant et vous voler vos rêves, littéralement parfois… Pas sûr que tous les lecteurs s’en contentent. 
Mais il s’agit après tout du premier tome d’un diptyque, ce qui laisse encore de la place à l’histoire pour prendre de l’ampleur et décoller pour de bon, sans oublier que l’on reste de bout en bout sous le charme de cette Londres bleutée. 
J’avais craqué pour cet album sans rien connaître de l’histoire ou de sa note d’intention, simplement car l’illustration de couverture avait su me séduire au premier coup d’œil. Je ne regrette pas mon achat spontané, mais il en faudra plus dans la suite et fin des aventures d’Indira et son petit frère pour me satisfaire pleinement !

6.5/10

Discuter de La Neige et l'acier sur le forum.

Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :