Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > La Tour de Babylone


La Tour de Babylone

ISBN : 978-220725456-1
Catégorie : Aucune
Auteur : Ted Chiang

Entre 1991 et 2002, Ted Chiang a écrit huit nouvelles (toutes réunies dans ce recueil). Ces textes, ciselés par un véritable surdoué, ont été récompensés par une kyrielle de prix littéraires.
La Tour de Babylone, la première nouvelle publiée par l’auteur, a eu les honneur du prix Nebula. L’Histoire de ta vie a été récompensée par un autre Nebula et le Theodore Sturgeon Award. Soixante-douze lettres a été nominée au prix Hugo et a reçu le Sidewise Award. L’Enfer, quand Dieu n’est pas présent a reçu les prix Hugo et Nebula.
On trouve ainsi au sommaire de ce recueil : deux brillantes uchronies, thriller paranoïaque haletant, une histoire de deuil et d’anges, une rencontre avec des extraterrestres, une autre avec la post-humanité…

Critique

Par Gillossen, le 01/05/2006

Tiens, tiens… Un nouveau roman dans la veine de Car je suis légion ou Les Mages de sumer ? Non ! Ah, un recueil de nouvelles ! Voilà le genre de sorties que l’on accueille toujours avec un grand plaisir !
A un journaliste lui demandant pourquoi il ne publiait pas plus, Ted Chiang, l’auteur, répondit : “Parce que je n’ai pas plus d’idées”. Mais lorsque celles-ci sont de la qualité de celles développées dans les nouvelles proposées, on comprend pourquoi, et on ne risque pas de lui en vouloir !
Souvent teintées de Science-Fiction et à la croisée des genres, il serait difficile de le nier, la prose de Ted Chiang est en tous les cas d’une qualité rare, affûtée, d’une précision toute mathématique, d’une réflexion sous-jacente parfois vertigineuse. La fameuse Tour de Babyblone pourrait même évoquer La Horde du Contrevent, ce qui devrait en contenter certains. L’Enfer, quand Dieu n’est pas présent, bascule volontiers beaucoup plus dans la fantasy pure, sans pour autant nous offrir un récit classique, loin de là.
Quelle que soit la nouvelle en question, Chiang se positionne largement au-dessus du tout venant, dont on pourrait dire qu’il le contemple du haut de sa stature, acquise à coups de prix littéraires dont on ne doute pas une seconde à la lecture qu’ils n’ont pas été volés.
Chiang mélange sciences, métaphysique, érudition puisant dans bien des domaines dont l’Histoire qui n’est pas mise de côté, s’appuyant sur des fulgurances qui ont de quoi parfois laisser le lecteur pantois…
Décidément, si seulement Ted Chiang pouvait avoir plus d’idées ! Quoique, serait-on capable d’en appréhender beaucoup plus ? A voir après lecture de ce brillant recueil, très bonne initiative signée Denoël.

8.5/10

Discuter de La Tour de Babylone sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :