Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Avatars

Avatars

Titre VO: The Avatars Series (Ce Cycle est Terminé)

Auteur : Ciencin Scott (Proposer une Biographie)
Auteur : Denning Troy
Auteur : James Lowder (Proposer une Biographie)
Avatars

Valombre

Les dieux ont été bannis des cieux.
Ils parcourent désormais les Royaumes, de Tantras à la lointaine Eauprofonde, et tentent de recouvrer leurs pouvoirs. Que ce soit Baine le maléfique, ou Mystra, assoiffée de puissance, ou encore Heaum, le gardien divin, tous connaissent l’importance primordiale des Tablettes du Destin perdues.
Ces mêmes Tablettes sur lesquelles une petite troupe d’aventuriers doit enquêter… Quatre compagnons en possession d’une mystérieuse amulette et cherchant désespérément à échapper à leur passé, qui sont entraînés dans la lutte à laquelle se livrent les dieux.
Mais le temps des Royaumes est compté. La nature elle-même est affectée par le chaos : d’étranges créatures mortellement dangereuses hantent les terres, et on ne peut plus compter sur la magie. Les héros doivent à tout prix rencontrer le grand Elminster, le seul à connaître le secret des Tablettes. Et leur quête commence à Valombre.

Avatars

Tantras

Quand Elminster, le Grand Sage de Valombre, est selon toute apparence assassiné, on accuse Minuit et Adon du meurtre. Quand Bane, le dieu maléfique, recherche avec l’aide de ses alliés les Tablettes du destin perdues, seule une femme menue aux cheveux noirs peut éviter le désastre. Trahis par un ami, Minuit et ses fidèles compagnons ne peuvent plus se fier à personne.

Avatars

Eauprofonde

Les rues d’Eauprofonde…
Où les avatars en quête des Tablettes du Destin peuvent à tout moment vous surprendre.
Où Cyric et Myrkul, dieu des Morts, tentent de capturer Minuit et d’utiliser les Tablettes à leurs propres fins maléfiques, mettant en péril l’existence même de Faerûn.
Où le sort du monde est mis en jeu et où de nouvelles divinités connaîtront la gloire des cieux.

Avatars

Le Prince des mensonges

Les divinités s’en sont allées, abandonnant leurs avatars comme des coquilles vides. Le calme est revenu dans les Royaumes. Pourtant Cyric, le petit voleur, poursuit encore de sa haine la belle Minuit, qui fut sa compagne d’aventures. Cyric est devenu le Dieu des Conflits et Minuit la Déesse de la Magie ; ils ne peuvent plus mourir. Mais l’âme du guerrier Kelemvor, l’ancien amant de Minuit, est le nouvel enjeu du combat : c’est au cœur que Cyric veut frapper sa Némésis…

Avatars

Le Procès de Cyric le fou

Cyric, l’un des plus jeunes et des plus puissants dieux du panthéon de Toril… Élevé au rang de divinité dans la trilogie des Avatars, va-t-il maintenant être victime de ses propres machinations ? Il a perdu la raison et ses actes ont eu de fâcheuses répercussions dans les hautes sphères divines. Pour les plus anciens parmi les dieux, il serait grand temps de ramener ce parvenu indésirable dans les limites de l’acceptable, et ce dans l’intérêt même de Toril, menacé d’annihilation pure et simple… Car si une guerre à outrance éclatait entre les divinités… C’est pourquoi Cyric comparaîtra devant le Cercle des Douze, le tribunal de ses pairs présidé par le dieu de la Justice, Tyr l’Impartial en personne. Des clans se forment, pour et contre Cyric qui doit bientôt passer en jugement, et des complots se trament de tous côtés… Tant et si bien que Mystra, la déesse de la Magie et son amant Kelemvor, le dieu des Morts, sont à leur tour cités à comparaître, et ils devront répondre de leurs singuliers manquements à tous leurs devoirs ! Les affrontements promettent d’être titanesques ! Certains dieux et certaines relations en seront changés à jamais…


Critique

Par Gilthanas, le 22/03/2014

En 1994 apparaît sur les rayonnages des librairies une trilogie dont le propos n’est autre que de totalement bouleverser l’histoire d’un monde, celui des Royaumes Oubliés, univers du jeu de rôle Donjons & Dragons. Car celui est en danger : suite à la disparition des tablettes du destin, le Seigneur Ao a banni les dieux des Plans, et ces derniers sont dispersés dans les Royaumes. Pour survivre, ils n’ont d’autre choix que de s’incarner dans le corps de leurs fidèles, devenant ainsi des Avatars, dotés de grands pouvoirs certes, mais mortels. Quatre héros vont partir à la recherche des tablettes, et tenter des rétablir l’équilibre du monde : Minuit, magicienne investie du pouvoir de Mystra, déesse de la magie ; Kelemvor, un guerrier qui traîne avec lui une malédiction ancestrale ; Adon, prêtre de Sunie, déesse de la beauté, qui verra sa foi mise à l’épreuve ; et Cyric, voleur sans scrupules aux sombres ambitions. Sans oublier Elminster, toujours présent. Le tout à travers trois livres (Valombre, Tantras, Eauprofonde), qui les mèneront dans les endroits les plus célèbres de cette partie des Royaumes Oubliés.
Vous allez me dire que présenté comme ça, on a un peu l’impression de se retrouver devant un scénario de jeu de rôle. C’est entièrement ça : une association de héros que rien ne destinait à se retrouver ensemble vont devoir faire front commun dans une série de quêtes destinées à sauver le monde. Et le mieux, c’est que tout commence dans une auberge !
Les romans sont bourrés de clichés : héros surpuissants qui se sauvent des pires situations grâce à leur chance, des dieux manipulateurs, des monstres issus du manuel des monstres de D&D, des deus ex machina à la pelle, des relations entre les personnages tout sauf crédibles, une histoire décousue avec de nombreuses incohérences. Bref, tous les éléments sont ici réunis pour faire de cette trilogie un ensemble des pires choses que peut proposer la fantasy.
Mais voilà, cette histoire ne se passe pas dans un monde quelconque, mais dans celui des Royaumes Oubliés, connu de tous les rôlistes. Et ces romans s’adressent avant tout à eux.
Univers très riche et foisonnant, les Royaumes Oubliés ont l’avantage de pouvoir accueillir n’importe quelle création des auteurs de D&D. Ce qui lui donne à la fois sa profondeur mais aussi un aspect fourre-tout qui peut en décourager plus d’un. Et c’est exactement ce qui se passe ici : si vous êtes fan des RO, alors vous vous trouverez en terrain connu. Mieux, le monde subissant un grand changement, des surprises de taille vous attendent. Mais si vous êtes novice dans cet univers, la trilogie des Avatars n’est pas une bonne porte d’entrée. Préférez plutôt les manuels d’univers issus de la gamme du jeu de rôle.
Alors finalement, que penser de cette trilogie ? D’un point de vue littéraire, le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est pauvre. Le style est plat, l’intrigue cousue de fil blanc. Pour être honnête, c’est une mauvaise série de romans. Mais si vous êtes un adepte du JDR, et que l’évolution de l’univers, cette lecture, sans aller jusqu’à vous transporter, devrait vous permettre de passer un moment agréable, vous permettant de retrouver les sensations des parties de jeu de rôle de votre jeunesse. Surtout si vous avez découvert les Royaumes Oubliés quand vous aviez quatorze ans…
A noter que les romans ont fait l’objet d’une retraduction par Milady en 2008 et 2009, corrigeant le défaut de Fleuve noir de ne proposer que des traduction partiales des romans issus de la licence Donjons & Dragons. Je vous conseille donc de les lire dans cette dernière version.

5.0/10


Discuter de Avatars sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :