Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Nécromancien


Nécromancien

Titre VO: Necromancer

ISBN : 978-291515962-2
Catégorie : Aucune
Auteur : Robert Holdstock

A Higham, petite bourgade d’Angleterre en apparence paisible, une très ancienne église a été partiellement détruite par une explosion mystérieuse. À l’intérieur, un autel sculpté dans une pierre étrange est resté miraculeusement intact. Les années ont passé et l’église a été abandonnée.
Après une série de suicides inexpliqués à proximité, la rumeur prétend que les ruines sont hantées… Une femme, June Hunter, est persuadée que la pierre emprisonne l’âme de son fils Adrian.
Un seul homme accepte de la croire : Lee Kline, un archéologue américain fasciné par le secret de l’autel…

Critique

Par Gillossen, le 18/04/2006

Des forces mystérieuses issues d’un lointain passé, des protagonistes inexplicablement retenus ou attirés par un lieu précis, des drames cruels nous confrontant à la nature humaine, un cadre contemporain à la merci du passé… On retrouve là les ingrédients habituels d’un roman de Robert Holdstock, la forêt en moins !
Pour autant, si on ne retourne pas sur les terres des Mythagos, ce roman n’en est pas moins une réussite, qui devrait ravir les amateurs, et plus encore. Dès les premières pages, pas de doute : l’auteur sait happer notre intérêt, entretenir notre curiosité, brosser des portraits de personnages adultes, complexes et réalistes, et pour autant plongés dans une intrigue qui aurait de quoi troubler bien des esprits rationnels.
La puissance de la pierre, des serments et des puissances obscures qui autrefois circulaient à la surface de la Terre… Une tension toujours palpable autour de la figure du petit Adrien, dont on se rend bien vite compte qu’il est possédé, du moins d’une certaine façon, sans pour autant tomber dans une sorte de clone au rabais de l’Exorciste, et autres films mettant en scène des enfants maléfiques, comme il y en a eu tant. Ce roman va bien au-delà de cela. Sans compter que les aspects enquête et suspense sont parfaitement négociés, l’auteur affichant déjà une belle maîtrise dans ce roman paru initialement en 1978.
Proposant des scènes tour à tour poignantes ou étouffantes, ravivant les souvenirs enfouis et pas seulement au coeur de cette étrange pierre et ce qu’elle renferme, il pèche seulement par quelques longueurs, que l’on pourrait presque qualifier de digressions, et qui font quelque peu s’échapper le lecteur du sombre étau près à se refermer sur lui.
Encore une réussite pour Holdstock, sans toutefois être du niveau de La Forêt des Mythagos ou du Codex de Merlin.

7.5/10

Discuter de Nécromancien sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :