Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Cité des anciens > Les Eaux acides


Les Eaux acides

Titre VO: Dragon Keeper

Tome 2 du cycle : La Cité des anciens
Partie 2 de " Dragon Keeper"
ISBN : 978-275640288-8
Catégorie : Aucune
Auteur : Robin Hobb

Le grand jour se profile : Alise comme Thymara vont enfin se trouver face aux dragons, l’une pour assouvir sa soif de connaissances, l’autre pour les conduire, avec un groupe de jeunes gens comme elle, jusqu’à la légendaire cité des Anciens, Kelsingra. Ce qu’elles ignorent, c’est que cette rencontre changera leur existence. Alise, passagère à bord du Mataf dont le rugueux capitaine, Leftrin, ne la laisse pas insensible, va faire un choix qui met en péril sa réputation et son mariage, et détourne son ami et chaperon, Sédric, d’autres plans, bien arrêtés et beaucoup plus profitables. Thymara, elle, par sa fréquentation des autres jeunes gardiens, porteurs des stigmates du désert des Pluies, devra peu à peu remettre en cause les règles qui régissent sa vie depuis sa naissance. Tous affrontent un trajet long et pénible avec les dragons, où ils découvrent leur vraie nature et apprennent à se connaître face à des adversaires qui habitent parfois au fond d’eux-mêmes.

Critique

Par Thys, le 15/11/2010

Robin Hobb reprenant la plume pour nous plonger de nouveau dans l’univers qui a fait son succès ? Après une trilogie du Soldat chamane en demi-teinte, il est clair que les lecteurs attendaient cet évènement avec impatience !
Et on peut le dire tout de suite, ils ne seront pas déçus ceux qui s’attendaient à retrouver un univers familier, tant par la plume que par les références. En effet, les lecteurs des Aventuriers de la mer se sentiront de suite en terrain familier en parcourant les premières pages de Dragon Keeper.
Par contre, ceux qui restaient dubitatifs quant à la scission en 2 tomes de ce que l’auteur annonçait tout d’abord comme un one-shot, seront clairement agacés par les longueurs d’une première partie qui tourne autour du pot. Car il ne faudra pas plus de quelques pages aux fidèles de Hobb pour faire connaissance avec les personnages et pour arriver à les apprécier. Pourtant, l’histoire tarde à démarrer, l’auteure se répète et insiste, défaut que l’on tolère difficilement chez quelqu’un ayant sa bibliographie. Une première partie poussive, malgré un monde vivant et des personnages réussis, qui nous fait douter du bien-fondé d’avoir voulu faire deux romans avec ce qui aurait sans doute pu se compacter en un. Plus courts, mais plus efficace…et peut-être moins rentable ?
Ceci dit, cette première impression un brin décevante sera vite effacée par une deuxième partie qui vous embarque sans que l’on s’en rende compte et qui vous laisse frustré à la fin du roman. Frustré de ne plus avoir de page à tourner pour poursuivre cette aventure qui, l’air de rien, vous a emmené comme du grand Hobb jusqu’au terme de ce premier tome avec une seule envie : lire la suite !
Voilà finalement de quoi rassurer les lecteurs déçus ou déstabilisés par le Soldat chamane. Quant à ceux qui avaient adhéré à sa précédente trilogie, ils seront ravis de retrouver une nouvelle fournée de personnages signés Hobb, une histoire qui répond à quelques interrogations laissées en suspens à la fin des Aventuriers de la mer et des dernières aventures de Fitz, un style fluide et prenant, un monde riche et haut en couleur, l’ambiance très particulière de la Rain Wild Forest, bref, tout ce qui fait qu’on avait jusqu’alors apprécié Hobb.
Pourtant, la question reste en suspens : était-il vraiment judicieux pour l’histoire de scinder le livre en deux ?
Réponse d’ici quelques mois…

8.0/10

Discuter de Les Eaux acides sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :