Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Peuple des rennes > Le Peuple des rennes


Le Peuple des rennes

Titre VO: The Reindeer People

Tome 1 du cycle : Le Peuple des rennes
ISBN : 978-226616034-6
Catégorie : Aucune
Auteur : Megan Lindholm

La tâche qu’elle avait entreprise lui pesait : vivre seule avec Kerleu dans une contrée inconnue et déserte. Et, d’une manière ou d’une autre, le faire changer. Aider ce fils à devenir un être moins étrange, moins difficile à comprendre. Lui sortir de la tête les drôles d’idées du chaman et les remplacer par les talents dont il aurait besoin. Le laver de la magie que Carp commençait à cultiver en lui, comme elle aurait nettoyé une plaie pour bannir l’infection. Toute à sa détermination, elle serra les dents. Elle réussirait. Et jusqu’à ce moment-là, elle vivrait seule, à l’écart des hommes. Plus de mal fait à Kerleu. Plus de mal fait à personne.

Critique

Par Gillossen, le 26/04/2005

Décidément, Megan Lindholm est à la mode désormais du côté des parutions en version française ! Celles-ci se multiplient. Et le Peuple des rennes n’échappe pas à la tendance du Dernier magicien ou du Dieu dans l’ombre, autrement dit, un aspect fantasy plutôt léger, tenu, même si bien présent. 
Il est avant tout question d’aventures préhistoriques, même si l’aspect chamanique du récit ne constitue pas un élément à déconsidérer. Mais au-delà du cadre, ce sont une fois de plus les personnages qui tiennent la vedette du roman. Et plus que Kerleu, aussi étrange soit-il, on retiendra plus volontiers le personnage de sa mère, et la relation trouble qui les lie tous les deux, entre ombre et lumière. Ne cherchez pas cependant une véritable dimension épique à cette histoire, de rebondissements “à la Fitz”, car là n’est pas le sujet. 
Le lecteur a simplement affaire à un récit d’un autre âge, c’est le cas de le dire, dans un univers pas si courant que cela en Fantasy, et exploité à l’aide d’une écriture plutôt subtile, qui ne s’égare que rarement, la faute à quelques sautes de rythme, rappelant que ce roman est originellement paru en 1988, et que la fluidité et la maîtrise de l’Assassin royal, pour n’en citer qu’un, se montrent, par moments du moins, absentes.
Toutefois, il ne faudrait pas croire découvrir là un mauvais roman ! Nous en sommes loin. Une chronique d’os et de pierre, des personnages qui se révèlent vite attachants tout autant que déconcertants, un monde hostile et sauvage, une magie originale et finement exploitée… Comme le témoignage de lointains ancêtres, du temps où des forces inconnues arpentaient encore le monde, prêtes à se déchaîner. Voilà les ingrédients d’un ouvrage à la lecture plaisante même si point essentielle…

 

7.0/10

Discuter de Le Peuple des rennes sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :