Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Pierres de sang > L'Ultime sentinelle


L'Ultime sentinelle

Titre VO: The Last Guardian

Tome 2 du cycle : Les Pierres de sang
ISBN : 978-291437035-6
Catégorie : Aucune
Auteur : David Gemmell

Une force a jailli du passé, faisant trembler la Terre. Les portes du temps ont été forcées, et un mal ancestral s’apprête à déferler sur le monde. Seule l’Ultime sentinelle, Jon Shannow, le légendaire pistolero peut refermer ce portail. Car il n’est pas mort. Mais pour ce faire, il va devoir trouver la célèbre Épée de Jéhovah qu’on dit flotter au milieu des nuages au-dessus des terres périlleuses qui s’étendent de l’autre côté du Mur. Là, on dit que des bêtes marchent comme les hommes et qu’elles vénèrent une sombre déesse. Alors que Shannow s’embarque dans cette quête impossible, monstres et démons se réunissent pour l’en empêcher. Et - quelque part - une femme aux cheveux d’or se met à rêver de sang…

Critique

Par Gillossen, le 11/03/2003

Nous retrouvons pour ce second tome du Cycle des pierres de sang un homme de Jérusalem toujours en quête de la cité tant convoitée. Et se posant bien des questions, voyant sa foi plusieurs fois remises en question.
Alors que le premier roman que David Gemmell lui avait consacré nous faisait découvrir une autre de ses figures intransigeantes et taillée dans le roc que l’auteur anglais semble particulièrement affectionner, nous pénétrons cette fois les failles et contradictions de Jon Shannow. Bien qu’il soit lui aussi un héros solitaire et mortel, il apparaît tout de suite plus sympathique et “abordable” qu’un Druss ou Waylander, avec qui il partage pourtant des blessures similaires.
De façon plus générale, il faut admettre que ce tome, bien qu’il contienne son lot d’actions violentes, n’est pas aussi âpre que d’autres oeuvres de Gemmel. Là encore, peut-être parce que l’auteur axe son récit sur le principe de la foi, et base son histoire sur ce monde de western post-apocalyptique, qui s’enrichit encore cette fois, avec l’évocation du premier basculement du monde, et les nombreux passages s’attardant sur la civilisation de l’Atlantide, 12000 ans avant les évènements narrés ici, avec le mur, et la mystérieuse Epée de Dieu.
A ce sujet notamment, des personnages issus du premier tome ressurgissent, et c’est jusqu’à la dernière seconde que l’intrigue de Gemmell nous fait haleter, utilisant à nouveau des choses bien connues de notre monde pour leur donner une dimension toute différente, tel le Titanic du premier tome.
Avant de se conclure sur un final qui aurait presque un goût d’happy-end étonnant. Presque.

8.0/10

Discuter de L'Ultime sentinelle sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :