Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Bds Fantasy >Krän

Krän

(Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Eric Hérenguel
Krän

Les Runes de Gartagueul

En des temps bien reculés être barbare signifie deux choses. La première, c’est frappe d’abord, tu écoutes après ! La seconde, c’est frappe toujours, tu m’intéresses ! Telle est la devise de Krän, le colossale gaillard héritier du royaume de Torgnolle. Doué d’un sens de l’humour à peu près équivalent à celui d’une enclume, il est physiquement considéré comme le digne représentant d’une longue lignée d’abrutis-costaud. Or, pour Krän, le plaisir de la chair ne se résume pas à simplement la trancher… Il eut un moment d’égarement avec la déesse de l’amour et oublia la terrible malédiction : quiconque toucherait à cette femme verrait tout son peuple puni et perdre à jamais sa virilité… Krän doit donc rapidement réparer sa faute ! Ma is comment ? Telle est l’origine de la grande Quête des quéquettes qui va vous être contée céans. Krän le barbare est une série d’heroic fantasy où l’humour rivalise avec l’imagination. Des personnages loufoques et une quête absurde n’empêchent pas Hérenguel d’inventer un monde fabuleux et d’exploiter une nouvelle fois tout son talent graphique.

Krän

Le Walou-Walou ancestral

Parce que Krän le Barbare a eu le malheur de niquer la déesse de l’amour, une malédiction s’est abattue sur son village : les habitants sont menacés de perdre leur virilité. Grâce aux runes de Gartagueul, Kunu, vieillard chétif, stoppe le sortilège et se voit intronisé roi après un éternuement magique. Vous n’y comprenez rien ? C’est bien fait pour vous, il fallait lire le tome 1. Toujours est-il que sous les traits de la favorite du nouveau roi, se cache Felony, archange de la Mort, bien décidée à semer la zizanie dans ce royaume de brutes épaisses et grivoises. Comme si cela ne suffisait pas, Igor, souffre-douleur de la bande, en a marre de se prendre des coups plein la tronche et va chercher refuge dans l’armée des Huns, tribu encore plus arriérée que celle de nos amis. C’est l’occasion rêvée pour Igor, Krän et toute la bande d’aller s’en donner à coeur joie en éclatant à coups haches toutes les faces de Huns qu’ils pourraient rencontrer ! Ca va saigner ! ! ! Krän le Barbare est un héros qui ne fait pas dans la dentelle. Hérenguel crée une série d’héroïc fantasy où l’humour rivalise avec l’imagination, et où il invente un monde fabuleux et exploite à merveille tout son talent graphique.

Krän

Gare au garou

« Au royaume de Torgnol une devise prévaut ! « Un garou vaut mieux que deux méfie-toi ! » Cela ne vous dit peut-être rien, sauf si vous avez déjà eu affaire à la bête ! »Krän le barbare a les boules ! Il est même franchement vénère. Non mais vous imaginez le truc ? Son garou a disparu ! Comble de malheur ! Mais le pire, c’est que le garou a été enlevé par une affreuse bande de salopards, bien décidés à l’empoisonner pour récupérer sa fourrure. Krän se lance dès lors dans une quête éperdue en recherche de son garou et en bagarres en tous genres. Son garou, il a beau le retrouver, il a un comme un prob, il marche plus. Et il est devenu tout mou. Seule solution à cela : lui trouver une garoutte… Ca va être chaud !Mention Spéciale : dans ce tome 3 de Krän, un clin d’oeil à la « Petite maison dans la prairie », pour une séquence à hurler de rire et à ne manquer sous aucun prétexte ! ! !

Krän

Le Grand Tournoi

Dans ce nouvel album, y a Kunu qui déconne grave. Attiré par l’argent facile, il s’associe avec un certain Tonio, tout autant escroc qu’agent d’assurances. Et vas-y que le Kunu vend des assurances incendie à tour de bras et à tous les habitants du village. Et bien entendu, même pas cinq minutes après, t’as un dragon qui fout le feu à toutes les baraques. En taule le Kunu, et en taule le Krän, même si pour une fois il a rien fait.Pour rembourser leurs dettes (à savoir la modique somme de cent-quatre-vingt-dix mille huit-cent-soixante-dix-neuf mille six-cent-trente-trois millions de pièces d’or), Tonio les inscrit de force au grand tournoi organisé par la ville de Fourbulus, qu’ils sont évidemment obligés de remporter.Et là, Krän est plutôt jouasse : Ca va enfin castagner ! Et castagner grave !

Krän

L' Invasion des Envahisseurs

« Au royaume de Torgnol, promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas… Si le loup y était, le garou le boufferait. » Alors que Krän, Kunu et le Garou se baladent tranquillement en forêt, v’là-t-y pas qu’ils se font agresser par de méchants teutons genre « casques à pointe ». Ils s’en prennent tout de suite au Garou, mais Krän ne supporte pas qu’on joue avec lui… Après il est tout énervé et il fait du mauvais poil tout terne. Alors du coup, pétage de gueule et compagnie… Les teutons maintenant, soit ils sont morts, soit ils se sont cassés sans demander leur reste.Mais Kunu fouille dans le sac de l’un des guerriers, et vous ne devinerez jamais sur quoi il tombe ? Il espérait de la thune, eh ben non, même pas … En revanche, il découvre un plan, le plan de la grosse invasione secrète (à prononcer avec l’accent fridolin s.v.p.)…Vous concevez un instant que Krän le Barbare va répondre aux injonctions d’une immense brute lui hurlant « Papier Raus ! » à l’entrée de Torgnol ? Vous imaginez le délire ? Vous sentez comme ils vont morfler les mecs ?…

Krän

L' Encyclopédie du Krän

L’Encyclopédie de Krän est l’ouvrage indispensable à tout fan de Krän qui se respecte. Vous allez tout connaître de l’univers aussi terrible que merveilleux de la série phare d’Eric Hérenguel, la plus drôle et la plus décalée qui soit en matière d’heroic fantasy !Grâce à L’Encyclopédie de Krän, et au travers de ce personnage complètement déjanté, c’est tout l’envers du décor de Krän qui s’offre à vous ! Tous les secrets de la série vous sont dévoilés : le monde barbare, le royaume de Torgnol, les personnages qui le peuplent : soldats, paladins, magiciens, nains, elfes, amazones… Une présentation détaillée de la ville vous permettra de découvrir toutes les boutiques de potions et autres objets magiques… Les Trolls, Orques, morts-vivants et autres monstres vous seront présentés sous toutes les coutures… Et surtout, vous allez tout savoir sur le mythique Garou, de ses habitudes aux secrets le concernant… en passant par les plus folles rumeurs…De nombreuses pages de BD inédites accompagnent les dizaines de dessins de cette encyclopédie hors du commun ! Un ouvrage de référence qui fera date dans l’histoire de Torgnol.

Krän

La Princesse Viagra

Les princesses sont aux royaumes ce que les amandes sont aux dragées… indispensables. Et toute princesse qui tient à son rang se marie avec un prince. Oui mais… si entre le royaume de Mormoille et Moillenoeuds l’alliance doit se faire, c’est à l’unique condition de traverser Torgnol et d’en ressortir v… J’vous aide : ça commence par “Vi”… vivant ? Oui mais non. Vindicatif, vindieu, vin de messe, violent, viol, virer, viscosité, VIERGE ! Une princesse doit être vierge, voyons ! Croyez-vous cela possible… vraiment ? Et si elle rencontre un nain poilu qui sent fort de la testicule gauche et un grand balèze qui a moins de vocabulaire que sa hache ?…. Alors, si après ça elle arrive vierge !…

Krän

The key quête quouest ouane

Une nouvelle aventure du célèbre Barbare qui manie la hache aussi vite que La première raison de leur voyage, c’est de trouver Nymphonie le pays des Bombasses. Seulement voilà, quand la carte vous mène droit au Nadaland, l’expédition tourne vite en rond car ce pays a la spécificité de n’avoir aucune frontière définie ! Voici donc nos amis Krän, kunu et le garou poils durs sur la route de nulle part, à la recherche d’une sortie… Très vite, nous découvrirons que cet endroit n’est pas le territoire de ‘monsieur tout le monde’. En effet, le Nadaland est un peu la déchêterie, le tri sélectif de Torgnol. Elfes, nains, centaures et autres immondices, bref tout ce qui encombre, finit au Nadaland ! Ainsi commence la quête de nos amis,celle du voyage pour le retour à la maison…

Krän

The key quête quouest tou

Quand le Sud perd le Nord alors c’est que vous êtes en plein milieu de nul part… au Nadaland, le pays des rebuts de la société. Krän et Kunu, accompagnés du Garou tente de trouver la sortie de ce territoire maudit en la personne du mage Key le créateur.Aidé de Minibar le nain et Mégodasse l’Elfe et de p’tit poney le centaure, nos héros vont devoir franchir les obstacles d’un pays qui est rangé comme une chambre d’étudiant un lendemain d’examen. Bref, c’est le boxon comme d’habitude et la sorcière Miss Understoud compte bienrécupérer les clefs du royaume pour en faire son domaine. La suite et fin de la “Key Quête Quouest” nous offre un voyage inattendu dans lafantaisie… la quête ultime pour rentrer à Torgnol. Un conseil ? Ne suivez pas le guide… il ne sait pas où il va.

Krän

Viva Lastrépasse

Le père de Krän, roi de Torgnol, est mourant… Ô rage et désespoir pour notre barbare !Car Krän ne veut pas prendre la succession ! Plus le droit de trucider qui il veut, de se prendre des bitures quand il veut… C’est la jolie Lovemidou qui a la solution : aller voir sa tante sorcière pour trouver un remède. Et voilà une sacrée team partie à la rescousse du roi, composée de Krän, Lovemidou, Kunu, le garou, et tout de même d’un vrai chevalier pour relever le niveau. Et ça ne sera pas de trop, car combats de magie et guilde d’assassins sont au programme…Dessinée par Loyvet (Krän Univers) avec toujours Hérenguel au scénario, cette dixième histoire de Krän est une nouvelle quête pleine d’aventures et de gags aussi lourds que la hache du Barbare.


Critique

Par Publivore, le 22/09/2004

Nous voilà donc avec une parodie de Conan le Barbare, ou plutôt du film Barbarians pour ceux qui s’en souvienne, mais avec un humour sous la ceinture. Pas la peine d’attendre de la subtilité ici… C’est plutôt la plaisanterie qui tâche, malgré quelques trouvailles sympathiques. Alors on peut accrocher dans les premiers tomes et passer outre des scénarii parfois épais comme du papier à cigarette, mais au bout du cinquième opus, ça lasse quelque peu !
Le dessin n’est pas particulièrement soigné (Herenguel a fait bien mieux dans le deuxième cycle de Balade au bout du monde), même s’il se précise au fil des tomes. On sent qu’il s’agit là pour l’auteur d’une sorte de récréation entre d’autres albums. Les couleurs sont quant à elle dans le ton, mais loin d’embellir le dessin…
En conclusion, une série par laquelle on peut se laisser tenter au détour d’un rayon, si l’on ne recherche pas un chef d’oeuvre donc, mais juste pour un instant de détente où on laisse le cerveau au vestiaire.

5.5/10

Discuter de Krän sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :