Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Traité de Faërie


Traité de Faërie

ISBN : 978-284228359-9
Catégorie : Roman connexe
Auteur : Edouard Brasey

« Rien n’existe qui n’ait au préalable été rêvé », écrit l’enfant des fées Ismaël Mérindol dans son Traité de Faërie. Rédigé à la manière et dans la tradition des authentiques grimoires du XVème siècle, Ismaël Mérindol vous conte son parcours initiatique dans le monde merveilleux de Faërie. Sous sa plume, fées, nymphes, elfes, gnomes et autres créatures du Petit Peuple prennent vie et vous invitent à les suivre. D’autres traités féeriques de référence tels que Le Comte de Gabalis et Le Sylphe amoureux accompagnent ce texte inédit et vous permettent de revenir aux origines de la fantasy. Partez à leur rencontre sans plus attendre sur le chemin des rêves…

Critique

Par Oceliwin, le 06/05/2009

Après Le Traité de vampirologie paru en mars, Edouard Brasey enchaîne avec Le Traité de Faërie dont l’origine remonte au XVème siècle. En effet, c’est de la main d’Ismaël Merindol, elficologue, qu’a été rédigé cet ouvrage dans plusieurs dialectes de l’époque. Edouard Brasey, qui cite régulièrement Maître Merindol, a adapté et traduit son œuvre, après l’avoir découverte dans un sinistre état à Prague.
Le Pré aux Clercs a de nouveau pris soin de la mise en forme. L’effet grimoire a été repris, en se mettant au vert, les polices d’écritures sont toujours aussi magnifiques. Et les gravures… Que les fées sont belles, non ? Il ne me reste plus qu’à me marier philosophiquement…
Nous voilà partis sur les pas d’Ismaël Merindol, au milieu des fées et autres esprits élémentaires : Salamandre, Ondines, Sirènes, etc… On sort du cadre d’un traité dans cet ouvrage, c’est plus une biographie féérique, dans laquelle on apprend les us et coutumes des fées, la classification des esprits élémentaires, où les trouver, les esprits propres à chacune de nos régions… On divague entre le monde réel et un monde des rêves, passant de l’un à l’autre comme Alice est entrée au Pays des Merveilles.
Ce voyage féérique est merveilleux, sans jeux de mots, le fait de recadrer l’origine de certains esprits ou légendes dans nos diverses contrées de France nous transporte dans ces beaux paysages, en pleine nature, un léger vent nous caressant le visage, et les senteurs réveillant nos sens, avec cette touche de faërie. Je regrette l’absence du texte originel parfois avec les patois, même peu compréhensibles, ça aurait pu être intéressant.
Les textes du précédent traité, celui de Vampirologie, apportaient vraiment quelque chose : des anecdotes, des échanges, des critiques… C’est le deuxième point qui me déçoit dans ce traité, les écrits viennent conforter les sujets abordés par Ismaël Merindol, peuvent apporter un complément d’informations, mais m’ont semblé trop redondants avec le texte intial.
Pour tous les amoureux des fées et de la faërie, n’hésitez pas à lire ce livre. Pour tous les autres, parcourez ces pages, découvrez les différentes gravures de fées, l’effort de mise en page, lisez un chapitre, ou un des textes additionnels, vous y trouverez peut-être votre bonheur, ou au moins un moment magique.
Je finirai par une citation d’Ismaël Merindol : “Rien n’existe qui n’ait été au préalable rêvé”.

7.5/10

Discuter de Traité de Faërie sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :