Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > The Dandelion Dynasty > The Grace of Kings


The Grace of Kings

Tome 1 du cycle : The Dandelion Dynasty
ISBN : 978-148142427-1
Catégorie : Aucune
Auteur : Ken Liu

Deux hommes décident de se rebeller contre la tyrannie et finissent rivaux…
Kuni Garu, bandit aussi rusé que charmant semble à l’opposée de Mata Zyndu, le fils d’un duc déchu, strict et intrépide.
Mais en décidant de se dresser contre l’empereur Mapidéré, tous les deux vont vite devenir les meilleurs amis du monde en croisant  armées, navires volants et des dieux métamorphes.
Une fois l’empereur renversé, ils se retrouvent toutefois à la tête de factions dont la conception de la justice et la façon de voir le monde varient beaucoup.

Critique

Par Gillossen, le 31/12/2014

Ken Liu est un jeune auteur américain d’origine chinoise que les lecteurs français connaissent peut-être par le biais de certaines de ses nouvelles, traduites dans les revues Fiction ou Galaxies. Mais Ken Liu est surtout un nom à suivre depuis quelques années déjà, entre ses nombreuses récompenses malgré sa courte carrière (World Fantasy Award, Nebula, Hugo, avec un triplé historique pour sa nouvelle La Ménagerie de papier, n’en jetez plus…) et son activité dans le fandom outre-Atlantique, notamment pour aider à la découverte de talents asiatiques, quitte à se muer à cette fin en traducteur.
Alors, évidemment, quand il y a maintenant un peu plus d’un an de cela, on annonça qu’il venait de signer avec Simon & Schuster pour une trilogie, avec un premier tome prévu pour avril 2015, l’impatience monta vite… et comment résister à l’envie de vous en proposer la chronique dès aujourd’hui, histoire de clore l’année 2014 en beauté ?
Attention, malgré l’estime portée à l’auteur, il n’était pas question d’apprécier son premier roman les yeux fermés. Un résumé présentant au premier abord une histoire plutôt classique et la volonté de Liu de s’inspirer des légendes chinoises période dynastie Han pouvaient éventuellement nous laisser circonspects. Le passage au format long allait-il pousser l’auteur à jouer la sécurité ?
Non. Après lecture, The Grace of Kings est un très beau roman de fantasy, peuplé de personnages charismatiques dont les tribulations nous sont contées à l’aide d’une plume savoureuse et dynamique, soignée mais sans jamais s’appesantir ou se regarder écrire. Nul doute que la chanceuse traductrice ou le chanceux traducteur prendra un plaisir goulu en se penchant sur ce texte aux richesses aussi insoupçonnées que raffinées. On retrouve d’ailleurs le parfum et l’enthousiasme des grandes épopées de wu xian pia par exemple, dans une ambiance matinée d’un soupçon de steampunk, avec des vaisseaux volants et autres inventions donnant vie aux îles de l’archipel de Dara et aux cultures de ses habitants.
Ce premier tome se révèle en effet bourré de trouvailles et le lecteur se voit tout bonnement émerveillé plus d’une fois, même si les ingrédients de base – amitié, aventure, trahisons, etc… - ne sont pas d’une originalité folle (quoique qu’au départ justement de la plupart de toutes les histoires depuis que le monde est monde après tout). Mais c’est bien le traitement choisi par l’auteur et sa qualité de plume qui font, largement, la différence.
Avec cette base épique capable de parler à tous les lecteurs et son style à la fois accessible et enchanteur, Ken Liu livre une histoire prenante et astucieuse, qui évite qui plus est de tomber dans le piège de la “Chine magique”. L’auteur prend en effet suffisamment de libertés pour ne pas faire dans l’exotisme de pacotille mais au contraire magnifier ces mythes et leurs origines à travers des réinventions toutes personnelles et surtout une belle dose d’Aventure, oui, avec un A.
Il valide de fait pleinement son passage du format court au format long, parvenant à conserver la subtilité et la délicatesse de sa prose, sans négliger le fond en tombant dans des longueurs inutiles. Il sait de même manier l’émotion avec brio, évitant là aussi les excès et autres débordements si souvent liés à la fantasy épique quand celle-ci s’apparente aux blockbusters hollywoodiens. Par chance, nous sommes très loin de ces rivages et les ambitions affichées de Ken Liu transpirent du résultat final, sans se faire austère pour autant.
Après lecture, on comprend mieux pourquoi The Grace of Kings sera à n’en pas douter l’une des sensations de cette année 2015 qui débute maintenant dans quelques heures à peine. Il faut dire qu’il est toujours un peu étrange d’avoir l’impression d’avoir déjà découvert la claque de l’année (après The Mirror Empire pour 2014) avant même la fin de la précédente. Et pour faire un bref aparté tout personnel, j’ai de plus en plus de mal avec la fantasy disons “classique” depuis quelques années déjà. Dans certains cas, je termine les romans entamés uniquement car il faut bien les chroniquer. Eh bien, votre humble serviteur a lu The Grace of Kings quasiment d’une traite, sous le charme de cette histoire dès la première page.
Ne soyez donc pas trop surpris si vous le découvrez ainsi dans un an au sommet de mon Top 10 de l’année !
Moi-même, je m’y attends et peu importe d’avance toutes mes lectures à venir. 

9.0/10

Discuter de The Grace of Kings sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :