Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Sombres cités souterraines


Sombres cités souterraines

Titre VO: Dark Cities Underground

ISBN : 978-236183313-8
Catégorie : Aucune
Auteur : Goldstein, Lisa

Dans son enfance, Jerry avait été pris par sa mère comme modèle pour le héros d’une série d’aventures magiques.
Reclus, le vieil homme a été retrouvé par une jeune journaliste, Ruthie, bien décidée à obtenir une interview. Ensemble, ils vont découvrir que la réalité ressemble étrangement à la fiction. Dans les souterrains du métro de la ville, d’anciens mythes rôdent et des dimensions différentes sont reliées.

Critique

Par erkekjetter, le 13/09/2018

Sombres cités souterraines relève de la fantasy urbaine et repose sur trois ingrédients principaux : les récits qui voient des enfants arriver dans des mondes imaginaires, la mythologie égyptienne et les lignes de métro. Le roman a reçu le prix du meilleur roman traduit lors des Imaginales 2018.
Jerry, désormais quinquagénaire, a été lorsqu’il était enfant le héros d’une série de romans à succès écrits par sa mère. Leur popularité était telle qu’ils ont même fait l’objet d’une adaptation par les studios Disney. Et pour être honnête, cette célébrité involontaire est devenue plus pénible qu’autre chose pour Jerry, en partie parce qu’il persiste cette rumeur idiote qu’il aurait lui-même vécu puis raconté ces histoires à sa mère et que celle-ci se serait contentée de les retranscrire. De fait, plusieurs journalistes ont tenté de lui « tirer les vers du nez », et ils se sont fait vite remballés. Jusqu’au jour où un homme plus étrange encore que tous les précédents visiteurs sonne à la porte de Jerry, suivi peu après de Ruth, une sympathique journaliste venue avec la ferme intention de l’interviewer. Si le premier a tout d’un importun, voire d’un intrus, Ruth présente l’avantage d’un charme certain et d’une véritable gentillesse. Il va devenir très compliqué pour notre homme de tenir à distance ce passé dont il ne veut pas entendre parler…
Avec ce roman, Lisa Goldstein imagine que ces « pays merveilleux » que l’on retrouve dans plusieurs récits – Alice au pays des merveilles, Peter Pan, Le Vent dans les saules et Winnie l’ourson – sont en réalité une seule et même contrée uniquement accessible aux enfants. Que la visite de ces autres terres marquent leur vie au point qu’une fois arrivés à l’âge adulte, ils ne peuvent que traîner une certaine mélancolie, rendue douloureuse peut-être par le fait d’avoir perdu le chemin vers cet ailleurs. À cette trame, l’auteure mêle donc l’histoire du métropolitain et les rituels égyptiens antiques, qui se trouvent ici intimement liés. Aussi surprenant que cela puisse paraître, tout ceci s’accorde plutôt bien et parvient à former un ensemble cohérent, bien qu’alambiqué.
Le duo formé par Jerry et Ruth emporte facilement l’adhésion. La vivacité et la détermination de la journaliste contrastent avec les airs d’ours renfrogné du reclus volontaire, touchant dans ses maladresses et ses accès de courage. Ni l’un ni l’autre n’est « monochrome », chacun présentant des failles et des faiblesses capables de les pousser à faire de mauvais choix, ou du moins des choix discutables. 
Il y a indéniablement du bon dans ce roman, mais il est parfois difficile de se sentir réellement embarqué par l’histoire – ce fut du moins le cas pour ma part. Sombres cités souterraines n’en reste pas moins un récit de qualité, élaboré avec soin et susceptible de vous faire voir dans les tortueux couloirs du métro un tout autre univers.

7.0/10

Discuter de Sombres cités souterraines sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :