Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Chroniques de Karn > Nereliath


Nereliath

Tome 1 du cycle : Les Chroniques de Karn
ISBN : 978-291914053-4
Catégorie : Aucune
Auteur : Simon Sanahujas (Proposer une Biographie)

Un aventurier Luxian qui parcourt le monde à la recherche de lui-même. De redoutables pirates et des navires en provenance de la moitié des Royaumes. Que peut bien dissimuler le mystérieux océan de l’Est pour attiser tant de convoitises ? Les restes d’une civilisation oubliée, la Cite des Dieux ou quelque chose de plus fantastique encore ?

Critique

Par John Doe, le 30/06/2012

Nereliath est le troisième roman de Simon Sanahujas, après Suleyman et l’Emprise des Rêves (tous deux aux éditions Rivière Blanche).
Nereliath est le premier livre de la série des Chroniques de Karn et s’inscrit très clairement dans la veine des aventures du célèbre barbare imaginé par R.E. Howard, auquel son auteur a d’ailleurs consacré un essai, l’excellent Les Nombreuses Vies de Conan.
Karn est un vagabond qui est bien décidé à vivre sa vie pleinement, sans se soucier de tout ce qui pourrait restreindre sa liberté… y compris son propre passé. Seul le présent compte, la réflexion « à long terme nous serons tous morts » lui correspondrait parfaitement.
La mort, justement, il va en être question dans ce premier récit : celle des hommes d’abord, et peut-être même celle des dieux. Si on veut bien nous pardonner ce jeu de mots, Karn et ses compagnons pourraient bien être confrontés à plus d’un serpent de mer !
Pour autant, n’attendez pas de long soliloque ou de quête métaphysique sur le sens de la vie : Nereliath est avant tout un récit d’aventures mouvementé, teinté de fantastique à travers le personnage d’Ulthord Baël, prêtre sorcier aux pouvoirs redoutables. Qui sait si Karn ne sera pas amené à recroiser sa route ?
La plume de Sanahujas est dynamique et va à l’essentiel, à l’image de la scène d’abordage qui ouvre le roman. Les amateurs de récits maritimes seront servis. Le dernier tiers du livre, consacré à la Nereliath du titre, pourra d’ailleurs, par son ambiance, évoquer au lecteur d’agréables souvenirs d’autres auteurs comme Michael Moorcock ou Fritz Leiber.
Les personnages sont par contre plus en retrait. Tout comme Karn, ils ne sont guère portés sur l’introspection, on sait assez peu de chose sur eux au final. Il y a sans doute un petit manque à ce niveau, compensé par le soin apporté à l’ambiance générale et au mouvement du récit.
Si vous aimez les récits de piraterie bourrés d’action jusqu’à la g….., Nereliath est fait pour vous et vous offrira sans nul doute un bon moment d’évasion et de divertissement !
A noter que deux nouvelles placées à la fin du livre prolongent le plaisir : la première, sympathique, met Karn en scène. La seconde, A force d’imagination, plus tragique, mérite le détour, ne serait-ce que pour son personnage principal.

6.5/10

Discuter de Nereliath sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :