Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Les Yeux du dragon


Les Yeux du dragon

Titre VO: The Eyes of the Dragon

ISBN : 978-226607550-3
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Stephen King

Quand l’un des maîtres de la littérature à suspense et d’épouvante laisse quelque peu de côté le genre qui a fait son succès et sa fortune, pour faire un détour par la Fantasy… Eh bien… Nous n’avons pas à nous plaindre, certes non !

Un prince jeune et vertueux aux prises avec un magicien machiavélique qui l’emprisonne pour parvenir à s’emparer du pouvoir en gouvernant à l’ombre de son frère, jeune garçon faible et falot… Des trous percés dans les yeux d’un dragon qui permettent de surprendre un crime odieux… Mais la peur contraint au silence…
Dans le royaume de Delain, le vieux roi Roland le Bon a eu deux fils, dont un conçu à l’aide de l’elixir de son magicien Flagg, son très redouté conseiller. Celui-ci complote afin de régner sur le royaume. Sachant qu’il ne pourra manipuler le fils aîné du roi, le brillant Peter, il le fait accuser de la mort de son père et l’enferme dans le donjon du chateau, l’Aiguille, installant Thomas, son cadet, sur le trône. Mais Peter a de la ressource, et malgré les difficultés, il va mettre au point un plan destiné à sa fuite. Y parviendra-t-il ? Flagg ne va-t-il pas se douter de quelque chose ? Peter n’a-t-il pas encore des amis lui étant demeuré fidèle, des gens pour croire en son innoncence ? Peut-être…
Stephen King a écrit ce livre spécialement pour sa fille, voyant qu’à 13 ans, elle n’avait manifesté aucun intérêts pour ses précédents romans. Et il a réussi son pari : Naomi a adoré.

Critique

Par Gillossen, le 29/01/2001

Une superbe incursion de Stephen King dans la Fantasy ! Je ne suis pas spécialiste du “best-seller man” qu’est le sieur King, mais on retrouve certains des ingrédients qui font que ses ouvrages sont très plaisants à la lecture - dans le sens où on ne peut pas s’arrêter de lire une fois commencé - je veux parler d’un style accessible et vivant à défaut d’être particulièrement recherché, et d’une propension à savoir instaurer des ambiances glauques, sans être véritablement pesantes.
Ici, comme souvent, King nous met face à une réalité crue, même si nous sommes dans la Fantasy, et finalement, on se dit que le magicien Flagg, aussi retors soit-il, n’est là que pour être le représentant classique du mal tel qu’il est si souvent représenté dans le genre. Le mal au quotidien, la mauvaise fois, les forfaits gratuits, la bassesse telle que nous l’avons tous connue est par contre beaucoup plus présente, avec des personnages comme le gardien de prison Beson, ou le lâche Thomas, qui parviendra à se reprendre cependant. Nous n’avons pas droit à un univers qui serait en quelque sorte édulcoré en ne mettant en avant que les gentils héros face au bad guy de service.
De même, il ne s’agit pas de sauver le monde, cette histoire est plus terre-à-terre que cela. Et voilà pourquoi nous avons là une véritable histoire de Stephen King, en rien un roman de commande par exemple.
Et j’oubliais encore un élément important : le suspense, à couper au couteau dans les derniers chapitres ! En définitive, j’ai particulièrement apprécié ce récit, même s’il est parfois doux-amer. A noter qu’il était aussi paru chez Pocket en collection junior, ce qui ne me semble pas très adapté, du moins si vous avez moins de 9 ou 10 ans.

8.5/10

Discuter de Les Yeux du dragon sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :