Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Blood song > La Voix du sang


La Voix du sang

Titre VO: Blood Song

Tome 1 du cycle : Blood song
ISBN : 978-235294750-9
Catégorie : Aucune
Auteur : Anthony Ryan

Vaelin Al Sorna, héros légendaire du Royaume Unifié, accomplit son dernier voyage. Sur le navire qui l’emmène vers sa condamnation, il raconte à un jeune chroniqueur impérial les événements qui l’ont conduit à cette tragique conclusion.
Vaelin aurait dû succéder à son père, le célèbre Seigneur de Guerre, mais il était promis à un autre destin. Confronté dès l’enfance au quotidien rude d’un combattant de la Foi, il n’aura désormais pour seule famille que l’Ordre qui l’a recueilli dans ses rangs. C’est là, entre les maîtres sans pitié et les épreuves initiatiques mortelles, qu’il se liera à vie à ses frères d’armes, et à celle qu’il n’a pas le droit d’approcher. Devenu le fer de lance d’un royaume gouverné par le sang, Vaelin est redouté sur tous les champs de bataille. Mais c’est pourtant son humanité qui fera de lui à la fois un héros et un traître…

Critique

Par Gillossen, le 22/03/2013

Nous entendrons sans doute beaucoup reparler de Blood Song dans un avenir proche. D’une part car les droits français du roman viennent d’être acquis mais aussi du fait de son parcours, qui sera sans nul doute mis en avant par son éditeur.
Anthony Ryan a en effet publié lui-même son roman au format électronique avant de signer avec un éditeur, à savoir Penguin, qui prévoit une version papier pour cet été. Mais des milliers de lecteurs l’ont déjà découvert ou le découvriront depuis. Car l’auteur a vraiment su soigner son lancement et a réussi à créer un vrai petit phénomène autour de lui (même s’il n’était question « que » d’un peu plus de 2000 ventes en cinq mois en mai 2012).
Pourquoi ce préambule ? Car ce roman, le premier tome d’une… trilogie, va sûrement nous / vous être vendu comme un phénomène justement. Mais l’est-il ? Non, malgré des centaines de « 5 étoiles » sur Amazon.com. Le roman d’Anthony Ryan s’avère certes particulièrement solide, s’améliore globalement de chapitre en chapitre, mais ne bouleverse rien.
Pour tout dire, pendant quelques chapitres, on se dit même que l’introduction était bien plus intrigante que les premiers pas du jeune Vaelin Al Sorna envoyé par son père rejoindre les rangs d’un ordre mystérieux.
Le personnage a beau être légèrement plus charismatique que la moyenne, il n’en demeure pas moins un protagoniste classique en diable pour un récit de ce type et en rien “inoubliable”. Par bien des côtés, le roman évoque Le Nom du vent, pour sa plongée, relativement lente, dans les pas d’un personnage entamant finalement à peine son parcours et le racontant à quelqu’un d’extérieur à ses aventures. Mais Anthony Ryan n’a pas la plume de Patrick Rothfuss (ni même celle d’une Robin Hobb) et sa narration se veut moins proche de son héros que dans le cas d’un Kvothe.
Il n’en demeure pas moins qu’il réussit vraiment à bâtir une intrigue équilibrée, avec notamment des séquences action enlevées, qui permettent de mieux comprendre pourquoi l’auteur se dit par ailleurs grand admirateur de David Gemmell.
Avec une parution en grand format chez un éditeur réputé, on peut aussi imaginer que des fautes de ponctuation parfois très présentes et quelques passages vraiment très confus auront été corrigés/remaniés d’ici juillet, mais, en l’état, difficile d’imaginer que le dernier quart de l’intrigue va quant à lui radicalement changer par exemple. Or, celui-ci s’enlise considérablement à l’approche de son final, alors que l’on pensait que le roman avait su trouver sa vitesse de croisière depuis plusieurs centaines de pages. A l’image de certains « mystères mystérieux », dont on se demande si l’auteur les garde sous le coude pour la suite ou s’ils ne sont pas de simples béquilles pour pousser le lecteur à continuer.
Blood Song constitue quoi qu’il en soit un roman de qualité – que son auteur aura mis plus de 6 ans à écrire. Pour un roman qui aura donc mis aussi longtemps à se concrétiser, l’ensemble se tient vraiment bien – mais un roman qui ne manque pour autant pas de défauts.

23/06/2014 : la couverture et le résumé ont été modifiés pour coller à la parution de la version française aux éditions Bragelonne ce mois-ci.

7.0/10

Discuter de La Voix du sang sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :