Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Gardiens de la république > La Guerre des deux lunes


La Guerre des deux lunes

Tome 1 du cycle : Les Gardiens de la république
ISBN : 978-280981814-7
Catégorie : Aucune
Auteur/Autrice : Moucha Mathias

La République de Tyrène, gouvernée par le segonte et mage Syllion, multiplie les conquêtes depuis trois ans. Malgré ces succès, de graves tensions menacent la cité-Etat. Le Sénat est le théâtre d’une lutte sans merci entre les partisans du segonte et ceux de la paix. Elryn, frère cadet de Syllion et officier des Troupes grenat, découvre qu’une conspiration se trame contre le Sénat et que son frère en est l’instigateur. Il n’a pas d’autre choix que de se lancer dans une guerre fratricide pour tenter de sauver la République. Le Sénat parviendra-t-il à démêler les nombreux noeuds du complot ? Tyrène saura-t-elle affronter les rébellions qui grondent ? Et qui est cette aventurière au regard noisette, qui aide Elryn sans même le connaître ? Des personnages attachants, du suspense, des rebondissements…

Critique

Par Gilthanas, le 11/04/2016

Si le moyen-âge reste la période historique la plus représentée dans la fantasy, l’antiquité n’est pas en reste, et a su inspirer, avec succès, de nombreux auteurs (on pense ici à Jaworski et son Roi du monde, ou encore David Gemmell avec Le lion de Macédoine). En parlant de l’auteur anglais, il est d’ailleurs cité en quatrième de couverture du roman comme une des sources d’inspiration de Mathias Moucha pour cette Guerre des deux lunes. Malheureusement, entre le maître et l’élève, l’écart est vaste…
Entendons-nous bien : La Guerre des deux lunes n’est pas un mauvais roman. Il dispose d’atouts à même de séduire son lecteur : une narration fluide et efficace, qui ne s’attarde pas dans le superflu, des combats dynamiques. Il comporte également des originalités : les triplés, le système de magie (trop peu exploité cependant), le juvétern, ainsi qu’une réécriture de la fin de la République romaine et des débuts de la guerre civile, ce qui sort de l’ordinaire.
Mais malgré cela, difficile de vraiment être absorbé par la lecture : les personnages, même principaux, sont à peine approfondis ; leurs sentiments trop manichéens (cette histoire d’amour que l’on voit arriver deux cent pages avant est quand même un modèle de cliché). Tout s’enchaîne trop facilement pour les héros, et aucun rebondissement ne viendra troubler la quiétude du lecteur qui s’aventurera sur les terres à la géographie étrange de la République de Tyrène. On a, au fil de la lecture, l’impression de survoler l’histoire, de rester à la surface des choses. Que cela soit voulu ou non, c’est frustrant. Pire, on se doute déjà de ce qu’il va se passer dans le second tome, même si on espère une approfondissement du système de magie notamment, et de l’historique de certains personnages.
La Guerre des deux lunes est donc un roman comme on en voit malheureusement beaucoup dans les rayonnages, malgré ses quelques originalités : vite lu, vite oublié.

5.5/10

Discuter de La Guerre des deux lunes sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :