Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Prequelle aux larmes d'Artamon > La Fuite dans les ténèbres


La Fuite dans les ténèbres

Titre VO: Flight into Darkness

Tome 2 du cycle : Prequelle aux larmes d'Artamon
ISBN : 978-235294291-7
Catégorie : Aucune
Auteur : Sarah Ash

Azilis, un esprit chargé de maintenir l’équilibre entre le royaume des vivants et celui des morts, a été libérée par inadvertance par le jeune Rieuk. Refusant de réintégrer sa prison, Azilis s’est attachée au destin d’une mortelle, Célestine, jusqu’à devenir son ange gardien. Elle en a bien besoin : le désir de se venger de ceux qui ont condamné son père, un magicien, à périr sur le bûcher, l’entraîne sur une voie périlleuse lorsqu’elle commence à user des pouvoirs qu’il lui a légués avant de mourir. Des pouvoirs qui ne manquent pas d’attirer l’attention de l’Inquisition, farouchement déterminée à éradiquer toute magie. Mais le chaos gagne du terrain. Sept démons venus d’un autre royaume, et naguère détenus prisonniers, assiègent à présent le monde des mortels. Pour empêcher la fin de toute chose, Rieuk et Célestine, chacun de leur côté, vont découvrir ce qu’il en coûte d’être un héros.

Critique

Par Gillossen, le 14/07/2009

Avec la conclusion de cette “préquelle” aux Larmes d’Artamon, Sarah Ash a décidément réussi son pari.
Car les changements de cap et le choix de cet exercice, qui, dans le cas présent, qui plus est, ne répond pas précisément à la définition du terme, occasionnent souvent plus de déceptions que de succès. Toutefois, nous avions déjà été plus qu’à demi rassurés par le premier tome.
Dès les premières pages justement, on retrouve tout ce qui fait le charme des romans de Sarah Ash, et notamment une plume efficace et vive. Au fil des chapitres, on retrouvera évidemment de l’aventure, une bonne dose de romantisme, des personnages attachants soumis à des choix où cœur et raison s’affrontent, et un univers qui a su s’étoffer avec une certaine adresse.
L’auteur s’offre même la possibilité de revenir sur certains éléments mineurs de sa trilogie précédente, sans sacrifier pour autant sa nouvelle héroïne et sa complexe destinée, heureusement pour nous.
Plus encore que précédemment, il vaut mieux d’ailleurs connaître la trilogie initiale pour mieux appréhender l’ensemble du contexte de ces nouvelles péripéties. Certains pourraient donc hésiter à se lancer, mais rappelons au passage que Les Larmes d’Artamon existent maintenant aussi en poche. Pour les autres, on pourra tout de même regretter la mise en retrait de certains protagonistes que l’on avait appris à apprécier, même s’il est également logique de resserrer son intrigue sur Célestine ou Rieuk.
Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit là d’un roman très plaisant, qui vous procurera un bon moment de lecture et d’évasion, au plus près de ses personnages et dans un cadre qui nous change agréablement du tout venant. Parvenant à éviter la redite et n’ayant aucunement à rougir face à des noms plus ronflants, on espère tout de même voir Sarah Ash tenter peut-être par la suite de quitter cet univers, quand bien même celui-ci pourrait-il à l’évidence donner naissance à plusieurs romans supplémentaires.

8.0/10

Discuter de La Fuite dans les ténèbres sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :