Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Les Larmes d'Artamon

Les Larmes d'Artamon

Titre VO: The Tears of Artamon (Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Sarah Ash
Les Larmes d'Artamon

Seigneur des neiges et des ombres

Trois royaumes. Un homme. Une destinée écrite en lettres de sang. Tout ce que Gavril Andar connaissait de la vie était le climat ensoleillé du Sud, sa mère si belle et son amour de la peinture. Jusqu’à ce que son existence paisible vole en éclats à l’arrivée d’un groupe de féroces guerriers des clans du Nord. Là-bas est mort le père qu’il n’a jamais connu : l’homme qui gouvernait sur le royaume hivernal d’Azhkendir, et dans les veines duquel coulait le sang brûlant du Drakhaoul, a été assassiné par ses ennemis. C’est ce sang qui va sceller le destin du jeune Gavril.
Amené de force à Kastel Drakhaon, il est prisonnier de ces terres cernées par les glaces. On attend de lui qu’il venge la mort de son père, sous l’œil attentif de ceux qui, dans l’ombre, guettent l’occasion de bouger leurs pions contre lui. Mais Gavril, lui, lutte pour garder son cœur et son âme humaine, et pour retenir les sombres instincts qui menacent de s’emparer de lui.
Car devenir Drakhaon comme son père ne signifie pas seulement accéder au trône d’Azhkendir, mais aussi changer : devenir un guerrier-dragon… et puiser dans le sang d’innocents pour survivre !

Les Larmes d'Artamon

Le Prisonnier de la tour de fer

Gavril Nagarian a repoussé le démon-dragon. Le Drakhaoul a disparu, et avec lui les effrayants pouvoirs de Gavril. Mais à présent qu’il est débarrassé des désirs contre-nature, il comprend à quel point il a trahi sa lignée et son peuple : il a mis en jeu le royaume glacé d’Azhkendir et il a perdu. La vengeance d’Eugène de Tielen est terrible : pour ses crimes envers l’empire de Rossiya, Gavril est condamné à passer le reste de ses jours dans un asile d’aliénés… car, en effet, l’absence du Drakhaoul le conduit lentement à la folie. Mais Eugène a des motivations bien plus sinistres. Il convoite le Drakhaoul pour lui-même, quel qu’en soit le coût pour son royaume… et sa propre humanité.

Les Larmes d'Artamon

Les Enfants de la porte du serpent

Gavril Nagarian, Drakhaon d’Azhkendir, est mort.
Il a péri dans le feu de la bataille. Enfin, c’est ce qu’on croit. En vérité, il vit toujours et s’est vu confier une mission sacrée : secourir Magus, qui a été enlevé et qui détient les cinq rubis inestimables qui composent les Larmes d’Artamon. Car il est dit que quiconque possède les pierres a le pouvoir d’imposer sa volonté à l’empire de Nouvelle Rossiya.
Mais cette épreuve a un prix terrible : le Drakhaoul qui a détruit les aïeux de Gavril a pénétré son esprit et regagne son emprise sur son âme, le forçant à se nourrir du sang d’innocents. Le chaos s’empare aussi du monde : l’empereur Eugène de Tielen, qui a perdu les Larmes, et le roi Enguerrand de Francia, qui en revendique la propriété, s’affrontent âprement, et cependant partagent le même but : détruire Gavril et le Drakhaoul une fois pour toutes…

Discuter de Les Larmes d'Artamon sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :