Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > La Forêt d'envers-monde


La Forêt d'envers-monde

Titre VO: The Not-World

ISBN : 978-207033651-7
Catégorie : Aucune
Auteur/Autrice : Thomas Burnett Swann

Récit suivi de Les Dieux demeurent (The Gods Abide).

Quelque part dans l’archipel britannique, une forêt existe peut-être encore où les derniers survivants de l’Age d’or ont trouvé refuge : dieux anciens auxquels plus personne ne croit, esprits primordiaux de la nature, créatures des mythologies antiques…. Envers-Monde, la dernière légende vivante.
En ce refuge d’arbres ancestraux, ayant toujours résisté aux tentations d’invasion humaine, une jeune femme invalide, écrivain à succès d’un XVIIIe siècle avide d’évasions romantiques, va plonger. Partie à la recherche du jeune poète Thomas Chatterton, elle y affrontera, au terme d’un voyage en ballon, d’anciennes goules vengeresses et des gnomes végétaux.
Bien des siècles auparavant, déjà, Envers-Monde était synonyme de refuge : fuyant les persécutions perpétrées par les chrétiens contre les derniers païens, une troupe de créatures mythologiques (esprit du blé et enfants de la mer) en avaient fait l’objet de leur quête.

Critique

Par Gillossen, le 26/06/2006

La formule de Thomas Burnett Swann semble vouloir toujours être soumise à la même définition, de l’un de ses ouvrages à un autre. On y retrouve mythologie, plaisirs de la vie, cadres mystérieux, et personnages féminins en quête de quelque chose les révélant souvent à elles-mêmes.
Et durant ces aventures peut-être plus “rocambolesques” que de coutume, mais toujours portées par le charme suranné de sa plume aux déliés poétiques, le constat n’est donc pas différent, ce qui ne l’empêche pas de l’apprécier pour ce qu’il est, sorte de prédécesseur joyeux et traçant sa propre voie avant qu’un Holdstock ne lève le voile sur La Forêt des Mythagos. Une réédition comme celle-ci - après une première parution en 1982 - ne se refuse pas, pour les amateurs, en tout cas.
Les autres, adeptes du merveilleux et d’une fantasy bucolique en phase avec ses racines et qui ne cherche pas à rejouer pour la millième fois Le Seigneur des anneaux, devraient également y trouver leur compte, d’autant qu’il s’agit d’un volume unique de plus pour l’auteur, adepte le plus souvent de ce format.
Sans verser dans la redite, sans jamais afficher un style devenant lourd ou pédant, Swann parvient une nouvelle fois à nous entraîner à sa suite de sa démarche exquise et loin de tout formatage, au fil de sentiers et de sous-bois peuplés de secrets et de trésors.
Un “petit” ouvrage qui ressort juste à temps pour que vous le glissiez dans une poche en faisant vos bagages avant de partir en vacances ! Ou pas, ce qui ne change rien à son intérêt !

7.5/10

Discuter de La Forêt d'envers-monde sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :