Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Féérie > La Fille qui navigua autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains


La Fille qui navigua autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains

Titre VO: The Girl Who Circumnavigated Fairyland in a Ship of Her Own Making

Tome 1 du cycle : Féérie
ISBN : 978-235067117-8
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Valente Catherynne M.

Septembre est une jeune fille qui aspire à l’aventure. Quand elle est invitée en Féérie par le Vent Vert et le Léopard des Petites Brises, bien sûr, elle accepte. Qui ne le ferait pas à douze ans ? Mais Féérie est dans la tourmente, sous le règne écrasant d’une Marquise maléfique.
Cheminant en compagnie d’un vouivre amoureux des livres et d’un étrange garçon bleu, presque humain nommé Samedi, elle perdra : son ombre, sa chaussure, son cœur et bien sûr son chemin. Mais dans l’aventure, elle trouvera le courage, l’amitié, une cuillère un peu spéciale et bien plus encore. Elle seule détient la clef qui rétablira l’ordre et le bonheur en Féérie…

 

Critique

Par Gillossen, le 08/03/2016

En France, on connait Catherynne M. Valente pour un seul roman, Immortel, à qui nous avions d’ailleurs bien volontiers attribué notre prix Elbakin.net 2014 du meilleur roman étranger.
Mais non seulement l’auteure est loin d’avoir publié un seul roman, mais elle est également très loin d’oeuvrer dans un même registre. J’en veux pour preuve la parution fin 2015 chez Balivernes Editions de La Fille qui navigua autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains, premier tome d’une série jeunesse prévue en 5 volumes.
Outre une présentation soignée (couverture glacée avec gaufrage, illustrations d’origine conservées…), on retrouve également Laurent Philibert-Caillat à la traduction. Surtout, on retrouve l’imagination sans borne et la finesse de plume de Valente, donnant pour le coup vie à une histoire mentionnée dans un autre de ses romans non traduits, Palimpsest. Au bout de quelques pages, on peut se poser la question : va-t-elle en faire trop ? Va-t-elle tomber dans le piège de vouloir faire dans l’originalité à tout prix en dynamitant les codes d’une histoire déjà vue cent fois en apparence, celle d’une petite fille découvrant un monde magique et condamnée à défier ses périls.
Mais non, ce n’est pas le cas. L’auteur fait preuve d’une aisance à toute épreuve et même ses idées les plus tirées par les cheveux en apparence se révèlent de véritables trouvailles, souvent significatives. De même, la moindre petite phrase cachant en apparence un simple trait d’esprit est en général plus profonde qu’il n’y parait.
Bref, de quoi en faire la lecture idéale pour petits et grands ! La formule est là aussi usée, mais il n’empêche qu’elle est parfaitement viable dans le cas présent. Les plus jeunes s’émerveilleront avec Septembre ou auront peur pour elle et les plus grands n’auront pas l’impression de se faire prendre pour des imbéciles. En parlant de Septembre, le personnage, et notamment sa relation avec sa mère, s’avère vraiment intéressant. Bien construit, là encore accessible à tous. Ce n’est pas seulement l’héroïne débrouillarde ou volontiers insolente, mais une vraie personne. Sans oublier ses compagnons comme Ell ou ses rencontres.  
Evidemment, c’est un premier tome, mais alors que le cinquième et dernier vient de sortir en anglais, on espère de tout coeur que cette version française trouvera son public.
A mettre entre toutes les mains !

8.0/10

Discuter de La Fille qui navigua autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :