Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > La Chute d'Atlantis


La Chute d'Atlantis

Titre VO: Web of darkness / The fall of Atlantis

ISBN : 978-226608349-2
Catégorie : Aucune
Auteur : Marion Zimmer Bradley

Atlantis, le royaume de la mer, est régi par un système de castes, dans lequel chacun trouve sa place. La belle Domaris, fille aînée du grand prêtre Talkannon, a choisi de devenir une ” initiée ” : sous la férule du sage Rajasta, prêtre de la Lumière, elle devra donc apprendre les arcanes de la magie pour le bien de tous. La fougueuse Déoris, sa cadette, s’apprête à suivre la même voie. Mais l’arrivée du prince atlante Micon, mutilé par les tuniques noires -des prêtres qui pratiquent la sorcellerie, contrairement au code d’Atlantis-, va totalement bouleverser leur existence. Domaris va s’éprendre de Micon ; quant à Déoris, elle va se laisser séduire par l’adepte Rivéda, qui hésite entre la lumière et les ténèbres et que seul l’amour pourrait sauver. Dans le cycle éternel des réincarnations, ce sont leurs vies futures qui vont se décider. Le sort de leur patrie, le royaume marin d’Atlantis, en dépend aussi. Peut-être même le sort de l’humanité.

Critique

Par Sylvadoc, le 22/03/2003

Avant de revisiter le mythe Arthurien dans le Cycle d’Avalon, Marion Zimmer Bradley revisitait le mythe de l’Atlantide avec La Chute d’Atlantis. On y trouve tout ce qui fait le charme de ses œuvres, à savoir, des personnages féminins forts portant en eux la graine de tragédie qui font de ses textes des œuvres tellement lointaines de la fantasy habituelle tant la magie n’est qu’en fait un décor, un prétexte pour mieux s’évader et laisser courir son imagination.
Comme portée par son sujet, La Chute d’Atlantis met en scène des personnages presque venus de tragédies grecques tant leur destin les rapproche d’une Antigone ou d’une Cassandre par exemple. Les thèmes chers à l’auteur sont ici une nouvelle fois développés, l’amour, la mort et le destin. Des fils rouges tantôt énormes qu’ils étouffent les protagonistes, tantôt si infimes qu’on en oublierait presque l’existence. Qu’y a-t-il finalement de moins définitif que la Mort ? se met-elle à rappeler au dénouement de l’histoire. Rien. Car en effet ses récits sont universels et elle les a d’ailleurs maintes fois développés dans ses œuvres, en revisitant chaque fois des mythes bien connus.
Des œuvres toujours proches dans le sens mais d’où émanent à chaque fois un sentiment de plénitude, d’omniscience curieusement bridée par le charme fou qui se dégage des mots de l’auteur et qui nous pousse à chaque fois à lire ses œuvres avec la sensation d’une nouvelle compréhension.

8.5/10

Discuter de La Chute d'Atlantis sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :