Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > L'Or de Brayan


L'Or de Brayan

ISBN : 978-235294478-2
Catégorie : Aucune
Auteur : Peter V. Brett

Voici le récit des aventures d’Arlen pendant les trois ans où il a voyagé entre les Villes Libres en tant que Messager. Plus des scènes inédites, des notes de l’auteur, de nouveaux personnages, un dictionnaire des runes… Un formidable cadeau pour les amoureux de la série et une parfaite entrée en matière pour tout ceux qui sont encore très nombreux à la découvrir.

Critique

Par Gillossen, le 01/09/2011

Avec Le cycle des Démons, et surtout son premier tome, Peter V. Brett s’est imposé rapidement comme l’une des nouvelles voix du moment, du moins, en termes de visibilité.
Si bien que Bragelonne prend donc la peine de publier deux courtes nouvelles de l’auteur accompagnées de petits bonus. Et quitte à le faire, autant le faire bien : couverture cartonnée, présentation classieuse et sobre, illustrations intérieures… Il faut avouer que ce petit volume est (très) réussi esthétiquement.
Mais qu’en est-il du contenu ? A lire les courts textes d’introduction de l’auteur, une chose est évidente : son enthousiasme pour son histoire et ses personnages. Cela peut paraître la moindre des choses, mais ce n’est pas toujours palpable, loin de là… Brett affirme adorer ce format, qui permet de raconter de brèves histoires indépendantes mais faisant néanmoins partie d’un grand tout, et là encore, cela se sent. L’auteur se montre très à l’aise dans la gestion du format nouvelle. Voilà qui là encore n’est pas toujours acquis d’avance et l’on serait même tenté de rajouter un deuxième “loin de là”.
Mais Le Grand Bazar et L’Or de Brayan sont-elles réussies ? Elles sont en tout cas distrayantes et se lisent très vite, ce qui est souvent un bon point. L’un des points forts de l’auteur, dans ses meilleurs passages, c’est le côté franchement “old school” et assumé tel quel de son récit. Si Peter V. Brett avait écrit dans les années 80, on ne verrait guère la différence. Ses histoires transpirent une certaine passion pour la fantasy épique classique mais efficace et ces deux récits courts ne dérogent pas à la règle. Oublions les débats concernant le nihilisme, le postmodernisme et autres notions du même ordre qui ont agité le landerneau de la fantasy ces derniers mois.
Ces deux nouvelles démontrent que l’on peut faire encore de la bonne fantasy d’aventure sans vouloir à tout prix lui donner plusieurs degrés de lecture. Toutefois, même si l’ajout d’une scène coupée du premier roman à laquelle tient particulièrement l’auteur ou de deux glossaires constituent toujours des plus, le recueil lui-même est à conseiller principalement aux fans. Contrairement aux dires de l’auteur et de l’éditeur, on imagine mal quelqu’un débarquer dans cet univers et en profiter pleinement sans connaître déjà au moins L’Homme-rune.
Et si l’on se gardera bien de présenter le roman en question comme un “classique” comme c’est le cas par Bragelonne en couverture - le terme paraît tout de même clairement exagéré, même en quatrième de couverture… - c’est bien avec une sincère sympathie que l’on rangera l’ouvrage bien en vue sur nos étagères.

6.5/10



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :