Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Rigante > L'Épée de l'orage


L'Épée de l'orage

Titre VO: Sword in the Storm

Tome 1 du cycle : Rigante
ISBN : 978-291437087-5
Catégorie : Aucune
Auteur : David Gemmell

Au cœur de montagnes verdoyantes se trouve le petit village rigante de Trois-Ruisseaux, dont les habitants vénèrent les dieux de l’air et de l’eau, et les esprits de la terre. Parmi eux vit un enfant marqué au sceau du destin. Né au cours de l’orage qui condamna son père, il se nomme Connavar.
Bientôt, les récits de son courage se répandront comme un feu de prairie. De l’enfant qui a combattu l’ours, il deviendra l’homme qui a tué le roi ! Il a juré de protéger son peuple et rien ni personne ne pourra se mettre en travers de son chemin. Or, une prophétie a prédit qu’une armée sans pitié traverserait un jour la mer et, telle une avalanche, détruirait tout sur son passage.
Sur cet échiquier, toutes les forces en présence vont jouer leur main : du général Fantôme à la Morrigu, créature maléfique qui hante les bois depuis la nuit des temps, en passant par Jasaray, l’Érudit de Roc, et son armée invincible.
C’est compter sans Connavar, qui s’embarque pour une quête qui le mènera au cœur de l’ennemi. Mais en chemin, il recevra un don : une épée magique. Ainsi obtient-il un nom qui frappera de terreur le cœur de ses amis comme de ses adversaires. Un nom proclamant une destinée glorieuse et amère : Démone-Lame.

Critique

Par Gillossen, le 27/03/2007

Et voici un nouveau Gemmell… Encore ! diront certains. Ou bien, est-ce que toutes les critiques de ses romans ne seraient pas interchangeables ? Il est vrai que depuis Légende ou Le Lion de Macédoine, c’est un peu l’overdose…
Mais depuis Légende justement, qui contenait son lot de maladresses et de passages obtus entre deux moments de bravoure, le géant anglais a appris à peaufinir sa formule, et cette Épée de l’orage fait plutôt partie des bons crus. Bien sûr, pas de réelle surprise pour autant : thèmes une fois de plus redondants, conceptions plus ou moins appréciables, un héros humain avec ses failles, mais malgré tout très doué dans moult “disciplines”…
Mais cette fois, nous suivons donc l’évolution d’un héros en formation, dans un cadre plaisant et bien structuré, teinté notamment de mythes irlandais, mais qui ne s’enferme pas pour autant dans une redite celtique. Les personnages quant à eux, toujours aussi rapidement brossés de prime abord, ne manquent pas d’une certaine profondeur, ou du moins, ne sont jamais entièrement blancs ou noirs. L’auteur s’attache d’ailleurs à vraiment nous le faire ressentir avec force. Le destin de Conn n’est pas simple, et les épreuves se pressent au-devant de lui, pour la plupart se briser comme une vague sur un rocher.
Il faut dire que l’histoire ne ménage pas ses protagonistes, comme souvent avec Gemmell : ils souffrent, ils luttent, ils échouent, et de temps en temps, parviennent à surmonter leurs peurs et leurs doutes. Les coups du sort, les péripéties et les duels sont nombreux, souvent classiques, mais efficaces. Gemmell se ménage même quelques respirations, plus calmes, presque sereines, qui ajoutent à l’impression d’âpreté que l’on peut en effet ressentir parfois…
Attention toutefois : si vous ne supportez pas Gemmell et son style solidement établi, ce premier tome ne vous fera pas changer d’avis. Et probablement pas sa suite. Mais, après quelques romans en demi-teinte, où la rude plume de cet écrivain semblait un peu émoussée à force de répétitions, cette production plus récente (1998 pour la parution originelle) devrait raviver la flamme.

8.0/10

Discuter de L'Épée de l'orage sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :