Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Chroniques aztèques > D' obsidienne et de sang


D' obsidienne et de sang

Titre VO: Servant of the Underworld

Tome 1 du cycle : Les Chroniques aztèques
ISBN : 978-236270042-2
Catégorie : Aucune
Auteur : Aliette de Bodard

Au cœur de la majestueuse Tenochtitlan, capitale de l’empire aztèque, Acatl est un grand prêtre des morts respecté. Son rôle est de s’assurer que les défunts reçoivent les bons rituels et que les rites de passage soient observés pour pénétrer dans le monde des esprits. Mais lorsqu’une ambitieuse prêtresse est retrouvée morte, Acatl va devoir trouver le coupable, pendant que les hauts dignitaires préparent la succession de l’empereur mourant. Au fil de son enquête, Acatl découvre un complot bien plus vaste que la simple mort d’une prêtresse, susceptible de menacer l’avenir de l’empire tout entier.

Critique

Par Zedd, le 05/11/2011

Voilà un livre dont l’histoire sort un peu de l’ordinaire.
L’histoire de son écriture j’entends. Écrit en anglais, il est pourtant l’œuvre d’une auteure française : Aliette de Bodard. L’histoire – celle du livre, cette fois – n’est pas commune non plus.
Comme le dévoile l’éditeur dans sa quatrième de couverture, Aliette de Bodard mélange ses deux passions : l’histoire aztèque et les intrigues policières. L’enchevêtrement du polar et de la fantasy n’est pas nouveau (voir Garrett ou Les Dossiers Dresden) ; toutefois, en ajoutant une dimension historique – qui plus est l’histoire aztèque –, elle se démarque clairement des titres précités, et se rapproche plus, par exemple, d’un titre publié dans la collection de polars historiques publiée chez 10/18, du moins, dans la première partie. Dans la seconde, l’enquête historique prend clairement des teintes fantastiques, lorsque les dieux se retrouvent impliqués.
Concrètement, on suit les pas d’Acatl, le prêtre de la mort, qui doit résoudre le meurtre de l’une de ses consœurs et se retrouve impliqué jusqu’au cou dans les intrigues politiques… et divines donc.
D’obsidienne et de sang préfigure d’une série qui pourrait plaire aux amateurs de polar et de fantasy, ou pas. Comme c’est le risque dans ce genre d’entreprise à la croisée des genres, les fans du premier pourront lui reprocher de ne pas être assez « policier » tandis que les autres n’y trouveront pas leur compte de féérie. Ce qui est sûr en revanche, c’est qu’il faut garder l’auteur à l’œil. Non content de posséder une jolie plume, Aliette de Bodard sait mener une histoire à son terme, qui plus est dans un univers qui n’abrite que trop peu d’histoires.
Une jolie plume, un univers original, une histoire à la croisée des genres, autant d’arguments qui font de D’obsidienne et de sang un roman à découvrir !

7.0/10

Discuter de D' obsidienne et de sang sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :