Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Xanth

Xanth

Titre VO: Xanth (Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Piers Anthony
Xanth

Lunes pour caméléon

Xanth est un monde enchanté où règne la magie, un monde peuplé de chimères — centaures, basiliques, dragons… — et où chaque citoyen possède un pouvoir spécial. Mais pour Bink, Xanth n’a rien d’un pays de contes de fées : il est le seul à ne pas avoir de don. Le Magicien Humfrey affirme pourtant que le pouvoir de Bink est très puissant, mais il est incapable d’en déterminer la nature. Bink serait-il contraint à l’exil ? Le jeune homme ne l’entend pas de cette oreille.
Ainsi commence l’une des sagas de Fantasy les plus célèbres du monde, pleine de péripéties, de jeux de mots et de créatures caractérielles !

Xanth

La Source de magie

En tant que souverain d’un pays enchanté, le roi Trent est désireux de connaître la source de sa magie. C’est donc tout naturellement qu’il assigne cette quête à Bink, le seul de ses sujets à être immunisé aux sorts. Aussitôt, Bink, Chester, le centaure, et Crombie, le soldat transformé en griffon, font face à un ennemi invisible qui tente de s’en prendre à leur vie. Sans compter les nombreux obstacles qu’ils vont rencontrer en chemin : ogres, dragons, golems, gorgones et sirènes ! Seul le don de Bink pourra les sauver d’une mort certaine. Mais quand il finira par découvrir la source de magie, le jeune homme sera confronté au plus grand dilemme de son existence… Et de sa décision dépendra le destin de Xanth.

Xanth

Château-Roogna

Après avoir été un fantôme pendant 800 ans, Millie est ressuscitée par la magie de Xanth et redevient une jeune femme incroyablement désirable. Elle pourrait avoir tous les hommes qu’elle veut, sauf celui qu’elle voulait. Car son cher et tendre, Jonathan est un zombie ! Pour faire plaisir à Millie et prouver qu’il est apte à gouverner, le fils de Bink, Dor, accepte de partir à la recherche de la potion qui pourrait guérir Jonathan. Il doit pour cela emprunter le corps d’un barbare et remonter le temps, 800 ans en arrière, à l’époque de la construction du Château-Roogna. Là, une araignée géante l’aidera à affronter les terribles dangers du passé de Xanth. En parlant de danger : Dor croise aussi le chemin de Millie, déjà resplendissante, et il découvre par le biais de son nouveau corps des pensées qui ne sont décidément pas celles d’un gamin de douze ans.

Xanth

L' (A)ile du centaure

Rien ne va plus à Xanth ! Le roi Trent n’est pas revenu d’une mission diplomatique en Vulgarie, et le jeune Dor, qui assure la régence en son absence, ne se sent pas prêt à assumer ses responsabilités. C’est alors que le jeune homme a une vision : le roi Trent est emprisonné ! Pour le libérer, Dor doit lui apporter de la magie. Mais comment ? Il n’y a pas de magie en Vulgarie et ce n’est pas une chose que l’on peut emporter avec soi… Le Bon Magicien Humfrey annonce à Dor qu’il trouvera dans l’Île des Centaures un moyen de sauver le monarque. Dor se lance dans cette quête avec ses compagnons : Irène, la fille du roi ; Kandira, le golem traducteur pas plus haut que la main ; Chet, le centaure et Sbam, l’ogre à la force surhumaine…

Xanth

Amours, délices et ogres

Normalement, les ogres sont des monstres laids et cruels, à peine capables de parler. Mais Sbam est à moitié humain et on peut lui confier certaines missions d’importance. Le Bon Magicien a donc chargé Sbam de ramener la jolie Tandy à la maison. Pauvre Tandy ! Menacée par un démon lubrique, elle s’est enfuie sur une cavale de la nuit, une de ces bêtes qui vont porter les cauchemars aux gens, et maintenant son âme est prisonnière des mauvais rêves. Pour récupérer l’âme de Tandy, Sbam affrontera de redoutables épreuves dans les Régions Élémentaires de Xanth, et surtout le Néant d’où nul n’est jamais revenu. Le comble, c’est qu’il se retrouve amoureux, et même intelligent ! Sale temps pour Sbam !

Xanth

Cavale dans la nuit

Depuis qu’Imbri, la cavale de la nuit, a acquis une moitié d’âme, les cauchemars qu’elle véhicule sont moins convaincants. Alors l’Étalon de la Nuit l’affecte au service de jour et la charge d’un message vital : « Prenez garde au Maître-étalon ». Imbri n’a aucune idée de ce qu’il veut dire par là, mais ça a l’air d’être important. C’est le problème avec les prophéties ? Personne ne peut les comprendre avant qu’il soit trop tard. Enfin voilà, Imbri, devenue messagère des rêves éveillés, tient manifestement le sort de Xanth entre ses sabots. Pour celle qui a tant livré de cauchemars, le monde du jour commence à ressembler à un très mauvais rêve…

Xanth

Dragon sur piédestal

C’est la panique à Xanth !
Deux gamins sont perdus dans la jungle alors qu’un redoutable dragon ravage la contrée. Qui va les protéger ? Sûrement pas le Bon Magicien Humfrey qui a fait une overdose d’Eau de Jouvence et qui est redevenu un bébé ! Mais ce n’est pas tout : le sort d’oubli qui entoure l’Abîme commence à se déliter et les gens perdent la mémoire ! Une grande réunion se tient donc en urgence à Château-Roogna, mais l’ordre du jour est aussitôt oublié…

Xanth

La Tapisserie des gobelins

Comme tous les fantômes, Jordan a un peu de brume dans la tête. Il n’arrive pas à se rappeler comment il a été assassiné ni comment ses ossements ont été dispersés. Heureusement, une lessive magique permet de nettoyer la tapisserie des gobelins, sur laquelle il va enfin pouvoir lire son histoire. Une histoire de jeune étourdi, de rêve d’aventures, et d’amour.
Mais se mettre en quête de la tapisserie des gobelins n’est pas chose évidente et Jordan aura vite fait de s’attirer des ennuis et de faire des choix qui risquent d’en fâcher plus d’un…

Xanth

Un Golem dans le potage

Kandira le Golem n’est qu’un minus que tout le monde considère comme quantité négligeable à cause de sa petite taille. Afin de faire ses preuves, il décide de chevaucher le monstre-sous-le-lit jusqu’à la Tour d’Ivoire pour ramener le dragon apprivoisé de la petite Ivette.
Mais quand il arrive à destination, il découvre que la sorcière des mers y retient l’adorable Rapunzel. Cette dernière a la capacité de changer de taille à volonté, ce qui en fait la fiancée idéale pour un golem. Mais Kandira ne peut croire qu’une si belle jeune fille puisse être destinée à un minable comme lui.
Parviendra-t-il à la libérer et à s’en faire aimer ? Et accomplira-t-il sa quête ?


Critique

Par Gillossen, le 06/10/2009

Monument de la light fantasy, les romans du monde magique de Xanth avaient disparu de nos rayonnages depuis un certain temps. On peut donc saluer Bragelonne via son label Milady pour avoir décidé de relever le gant en relançant donc ce long cycle comptant en fait plus de trente volumes (le dernier tome en date est paru en octobre 2008 aux États-Unis).
Après avoir ingurgité les trois premiers en hors d’œuvre à l’occasion de ce nouveau lancement, que dire si ce n’est qu’il se dégage de ces romans un fumet légèrement désuet qui n’est pas déplaisant pour autant. Quelque chose dans les personnages et le ton tout en décontraction – y compris lors des rares passages plus « sombres » que la moyenne – adopté par l’auteur évoque immanquablement leurs origines fin des seventies.
De toute évidence, Piers Anthony ne pensait pas décliner son cycle sur la longueur mais le succès aidant… l’auteur a su intégrer cette donnée pour éviter de se répéter : tout d’abord une aventure « en solitaire » pour son héros Bink, puis une deuxième où ses compagnons de route prennent encore davantage d’importance, et enfin place à son fils, Dor, pour une appréciable évolution dans le temps, une donnée d’ailleurs assez fluctuante dans les rapports entretenus entre Xanth et le monde extérieur.
Le lecteur se retrouve donc entraîné dans les pas de personnages souvent bonhommes, à l’image de Bink, mais aussi souvent bien en peine de comprendre une gent féminine particulièrement vitupérante, le tout, qu’il soit ici question d’affrontements contre des bêtes féroces ou de disputes de couple traités généralement sur un ton bon enfant, et gentiment égrillard de temps à autre. Rien ne semble bien grave ni prêter à conséquence dans le monde de Xanth, y compris se faire harceler par un fantôme ou devoir supporter la compagnie d’un golem passant son temps à vous rabaisser. Beaucoup de choses s’arrangent comme par magie ou se dévoilent au dernier moment comme des évidences qui coulaient de source depuis le début. Bien que l’on soit souvent intrigué par les mystères de ce monde qui lancent nos héros sur les routes, ce n’est pas tant leur résolution que les péripéties et personnages rencontrés en cours de route qui retiennent notre attention.
Piers Anthony a laissé libre cours à son imagination pour nous offrir toute une galerie de protagonistes – humains, créatures mythologiques et inventées (c’est un véritable bestiaire que domine le farfelu) – au caractère bien trempé et souvent hauts en couleurs. Souvent rapidement croquées, leurs réactions nous surprennent par contre rarement une fois le décor posé. L’auteur choisit visiblement de ne pas trop creuser ses personnages – en dehors de quelques-uns, au destin parfois tragique, mine de rien… - mais de miser avant tout sur leur capital sympathie.
Impossible également de ne pas parler de l’humour, évidemment, en posant le pied dans le monde de Xanth : faire rire, une tâche difficile s’il en est. Et sur ce plan, les choses sont claires : il faut apprécier les jeux de mots, parfois tirés par les cheveux ou au contraire déconcertants de facilité. Par la force des choses, tout ne fonctionne pas à tous les coups, mais on peut au passage saluer le travail d’adaptation du traducteur, qui a su conserver le ton de la version originale, même si quelques subtilités échapperont malgré tout au lecteur, à l’image du titre originel du tome 6. Toutefois, notons que dès le deuxième tome, nous « échappons » aux jeux de mots ouvrant chaque chapitre, ce qui paradoxalement enlève un brin de légèreté à l’histoire, qui perd donc dès lors un peu d’entrain – légèreté sur le plan du ton, pas forcément de l’humour en tant que tel… - sans se vouloir pour autant réellement plus sérieuse. Et c’est donc un impalpable train-train qui se met peu à peu en place, malgré tout.
L’auteur réussira-t-il à nous faire gambader dans la foulée de ses différents héros sur la longueur ? Réponse au fil des tomes…
Le quatrième tome nous permet de retrouver un Dor encore adolescent, explorant aussi bien de nouveaux territoires que ses premiers véritables émois amoureux… Le cocktail reste quant à lui le même : humour, dialogues vifs, aventures colorées, une pincée de grivoiserie… Si vous n’aviez pas accroché au grand retour du classique de Piers Anthony avec les trois premiers numéros de cette saga, ce ne sera probablement pas plus le cas présentement.
Piers Anthony poursuit sur sa lancée et ne faiblit pas, à l’image d’un cinquième tome toujours aussi haut en couleurs, qui brasse comme toujours de nouvelles références et nous livre un menu copieux, parfois trop. Attention tout de même à la formule générique, car si l’on sourit toujours autant, le filon ne pourra pas rester inépuisable sans un minimum d’évolution sur le fond. Ce qui n’est toujours pas le cas quelques volumes plus loin. Mais jusqu’à présent, la lassitude n’est toujours pas là, et cela est d’autant plus vrai lorsque, à l’image du tome 8, l’auteur n’hésite pas à prendre quelques détours, à l’image des affres de la vie de Jordan le barbare.
Un Xanth, c’est un peu comme un en-cas un peu trop gras que l’on apprécie pourtant encore et toujours… pour le moment.

7.0/10


Discuter de Xanth sur le forum.


Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :