Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Le Cycle des contrées

Le Cycle des contrées

(Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Jacques Abeille
Le Cycle des contrées

Les Jardins statuaires

A une époque indéterminée, un voyageur découvre le pays des “Jardins Statuaires”, un ensemble de domaines, protégés par de vastes enceintes, où la principale activité des hommes consiste à cultiver des statues. Dans ces propriétés où la pierre pousse sans cesse, la vie est réglée d’après une organisation rigoureuse, apparemment ludique et rationnelle, mais aux fondements étranges. Au fil des pérégrinations du voyageur, l’utopie se lézarde : la place des femmes, le pouvoir occulte d’une mystérieuse guide des hôteliers, les statues qui maigrissent ou croissent indéfiniment posent des questions angoissantes. Enfin, la menace de Barbares qui se rassemblent aux frontières et préparent l’invasion des jardins statuaires va achever de déséquilibrer cette société.

Le Cycle des contrées

Les Barbares

Dans le monde des Contrées, la riche ville de Terrèbre se retrouve occupée par les guerriers d’un mystérieux Prince. La population s’accommode comme elle peut des nouvelles conditions de vie que leur imposent ces hommes venus des steppes.
Un professeur d’université, linguiste, se retrouve dans une position singulière. Seul à connaître la langue des envahisseurs, il met ses connaissances au service des habitants. Il ignore que cette décision va, d’une façon décisive, infléchir son destin…

Le Cycle des contrées

La Barbarie

Les Barbares : un homme, parce qu’il avait traduit dans sa langue natale le dernier livre des Jardins statuaires, se retrouvait entraîné avec des barbares dans un long périple à travers les différentes contrées de son monde.
La Barbarie : après plusieurs années de pérégrinations, le voici de nouveau aux portes de Terrèbre. Le temps est venu de reprendre le cours de sa vie professorale dans une ville qui, entretemps, s’est reconstruite. Mais comment exister dans une société désenchantée, privée de croyances et d’imaginaire lorsque l’on a soi-même découvert l’ailleurs ?

 

Discuter de Le Cycle des contrées sur le forum.


Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :