Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Masters and Mages > Cold Iron


Cold Iron

Tome 1 du cycle : Masters and Mages
ISBN : 978-031639931-9
Catégorie : Aucune
Auteur : Cameron Miles

Aranthur est un jeune mage prometteur. Mais le monde n’est pas sûr et après une confrontation ne lui laissant pas d’autre choix que d’afficher ses compétences avec une lame, Aranthur est chargé de s’entraîner sous les ordres d’un Maître des Épées.
Au cours de son entraînement intensif, il commence à remettre en question la vie sanglante qu’il a choisie. Et tout en étudiant, il se trouve plongé dans une révolte politique qui touchera tous ceux qu’il a appris à connaître.
Pour protéger ses amis, Arnathur sera obligé de décider s’il peut vraiment suivre le Maître des Épées dans une vie de violence et d’engagement sans réserve envers sa lame.

Critique

Par Gillossen, le 10/12/2018

Sur Elbakin.net, on connaît déjà Miles Cameron pour son cycle entamé avec Le Chevalier rouge chez Bragelonne, un titre ne payant pas de mine mais finalement nettement au-dessus de la moyenne du genre. D’autant que la série allait en s’améliorant avec le temps, ce qui n’est pas toujours le cas (en fantasy mais pas seulement), loin de là. 
L’auteur est revenu à la fantasy (puisqu’il officie aussi dans le domaine des romans historiques) cet été, avec Cold Iron. Si l’on retrouve le sens du détail de Cameron et plusieurs personnages à fort potentiel, ce tome 1 n’en demeure pas moins avant tout décevant. Certes, en bonne partie justement car l’on connaît le potentiel dudit Cameron.
Mais, potentiel ou pas, cela n’excuse pas certains défauts, comme une intrigue servant avant tout de mise en place à l’échelle d’un roman entier ou des protagonistes peu attachants (et souvent beaucoup trop passifs au fil de l’histoire). La faute aussi, certainement, à un background mal exploité car trop confus, du moins, pour le moment. 
Et s’il est appréciable que la fantasy ne soit pas qu’une littérature d’évasion tournant le dos à la réalité du monde, comme le veut le cliché à ce sujet, il faudrait encore que, lorsque certaines problématiques actuelles sont abordées, comme dans le cas présent celle de la question des réfugiés et de leur sort, cela soit fait avec un minimum de subtilité. A l’image des “grands méchants” de l’histoire, ce n’est pas vraiment le cas. On est vraiment plongé dans un récit par trop manichéen.
Était-ce là une démarche volontaire, afin peut-être de toucher une cible plus large, avant tout en quête d’aventure, de magie et de combats, sans trop de poser de questions ? Peut-être. Mais, en tous les cas, le roman n’en sort pas gagnant. 
Entendons-nous bien, cette lecture demeure plaisante. Qui aime bien châtie bien, et on sent un potentiel certain en adoptant une vision d’ensemble. Pour autant, il vient un temps où le potentiel et notre a priori favorable concernant un auteur ne peuvent pas nous amener à fermer les yeux sur tout ce qui ne va pas, ou tout ce qui aurait pu se révéler mieux négocié. 
Somme tout, ce Cold Iron mérite un bon wait & see. Mais pas sûr que l’on soit très pressé de découvrir la suite, malheureusement.

6.0/10

Discuter de Cold Iron sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :