Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Alaet l'insouciant


Alaet l'insouciant

ISBN : 978-291562114-3
Catégorie : Aucune
Auteur : Laurent Genefort

Dans le Château cannibale, Alaet, piégé par la Guilde des Larrons, se retrouve vendu comme esclave au palais de Sar Bouhad. En plus de chercher à s’échapper, le voleur va devoir enquêter sur cette mystérieuse magie qui agrandit le château de jour en jour, et qui menace d’avaler la ville entière…
Dans le Sablier de sang, notre héros subit la malédiction de l’archisorcière Varangas, qui lui laisse un an tout juste pour réunir trois artefacts des plus rares ; faute de quoi, il mourra. Sombre destinée, surtout quand le premier de ces trésors se révèle détruit à jamais…
Enfin, à Karnab la Magnifique, Alaet se voit successivement confronté à un trône maudit, un duel de sorciers, un charme qui le transforme en reptile, des Ailerets cachant un secret, une sirène des sables, un vieux puits mystérieux, jusqu’au Bâtelier des Mânes lui-même… parmi bien d’autres aventures plus surprenantes les unes que les autres !

Critique

Par Gillossen, le 19/02/2007

De la belle ouvrage ! Laurent Genefort avait dans l’idée depuis longtemps de pouvoir sortir un jour une “intégrale” des aventures de son héros, eh bien, c’est chose faite ! Deux romans, dix nouvelles, dont la moitié jamais publiées jusqu’alors… Sur près de 400 pages, les éditions Octobre nous propose là un recueil sur lequel on ne peut que s’arrêter.
Sorte de “souricier des sables”, Alaet traverse ses aventures au décor exotique sans jamais oublier un bon mot ou une remarque acidulée, mais sait garder ses distances quant il s’agit de se dévoiler… Nous avions pu nous en rendre compte dans les Ères de Wethrïn, Alaet est un personnage plus complexe qu’il n’y paraît, même s’il ne se découvre pas souvent.
Par rapport à ces deux tomes, certains lecteurs considèreront sans doute que le ton est parfois trop enfantin, mais après tout, il s’agit seulement de certains récits parmi d’autres, qui plus est à ne tout de même pas comparer avec les romans publiés chez un éditeur jeunesse. Tous ne sont pas à mettre à la même enseigne, ne serait-ce que le roman qui ouvre ce recueil, dont l’atmosphère se montre rapidement plus sombre qu’il n’y paraît.
Bourrées de rebondissements, situées dans un monde nettement plus original que la moyenne, ces aventures sont portées par un protagoniste principal réellement charismatique, toujours difficile à cerner, et éclipsant par ailleurs souvent les autres personnages, chose à noter.
Si vous ne connaissez pas encore Alaet, le moment est peut-être venu de vous laisser tenter. En attendant peut-être de nouvelles aventures, tout juste pourrait-on regretter que la couverture de ce recueil, bien que joyeusement colorée, ne soit pas réellement à la hauteur…
Quoi qu’il en soit, il est temps d’affûter votre cimeterre !

7.5/10

Discuter de Alaet l'insouciant sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :