Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Manga Fantasy >Legend of Lemnear

Legend of Lemnear

(Ce Cycle est Terminé)

Auteur : Satoshi Urushihara (Proposer une Biographie)
Legend of Lemnear

Legend of Lemnear, Tome 1

Dans un monde de Fantasy classique et plutôt sommaire, la jeune Lemnear mène une vie sans souci dans son village, en attendant le retour de Mesch, le garçon qui a partagé toute son enfance, et plus encore. Mais l’époque est aux troubles, et c’est alors que surgissent les généraux du Dieu démoniaque Barolle, à commencer par le beau Larga. Ses pairs et lui ont pour mission de retrouver et détruire les élus, et leur dévolu se portent en premier lieu sur Lemnear, une proie qu’ils s’imaginent sans défense. Cependant, intrigues et manipulations ne suffisent pas à dérouter la jeune fille, qui bien que se retrouvant perdue loin de chez elle et tout d’abord contrainte de faire équipe avec une voleuse, Lian, ne se laissera pas détourner de son but. Affronter son destin, et protéger celui qu’elle aime, en proie à de graves tourments. Car Lemnear est l’une des trois légendaires ” Braves”, destinés à lutter contre les forces du Mal. Au cours de sa quête, la jeune fille va devoir apprendre à venir à bout d’adversaires tous plus puissants les uns que les autres, faire de nouvelles rencontres, et surtout, lever le voile sur… certains secrets de son passé, lié à celui du monde.

Legend of Lemnear

Legend of Lemnear, Tome 2

Dans un monde de Fantasy classique et plutôt sommaire, la jeune Lemnear mène une vie sans souci dans son village, en attendant le retour de Mesch, le garçon qui a partagé toute son enfance, et plus encore. Mais l’époque est aux troubles, et c’est alors que surgissent les généraux du Dieu démoniaque Barolle, à commencer par le beau Larga. Ses pairs et lui ont pour mission de retrouver et détruire les élus, et leur dévolu se portent en premier lieu sur Lemnear, une proie qu’ils s’imaginent sans défense. Cependant, intrigues et manipulations ne suffisent pas à dérouter la jeune fille, qui bien que se retrouvant perdue loin de chez elle et tout d’abord contrainte de faire équipe avec une voleuse, Lian, ne se laissera pas détourner de son but. Affronter son destin, et protéger celui qu’elle aime, en proie à de graves tourments. Car Lemnear est l’une des trois légendaires ” Braves”, destinés à lutter contre les forces du Mal. Au cours de sa quête, la jeune fille va devoir apprendre à venir à bout d’adversaires tous plus puissants les uns que les autres, faire de nouvelles rencontres, et surtout, lever le voile sur… certains secrets de son passé, lié à celui du monde.

Legend of Lemnear

Legend of Lemnear, Tome 3

Dans un monde de Fantasy classique et plutôt sommaire, la jeune Lemnear mène une vie sans souci dans son village, en attendant le retour de Mesch, le garçon qui a partagé toute son enfance, et plus encore. Mais l’époque est aux troubles, et c’est alors que surgissent les généraux du Dieu démoniaque Barolle, à commencer par le beau Larga. Ses pairs et lui ont pour mission de retrouver et détruire les élus, et leur dévolu se portent en premier lieu sur Lemnear, une proie qu’ils s’imaginent sans défense. Cependant, intrigues et manipulations ne suffisent pas à dérouter la jeune fille, qui bien que se retrouvant perdue loin de chez elle et tout d’abord contrainte de faire équipe avec une voleuse, Lian, ne se laissera pas détourner de son but. Affronter son destin, et protéger celui qu’elle aime, en proie à de graves tourments. Car Lemnear est l’une des trois légendaires ” Braves”, destinés à lutter contre les forces du Mal. Au cours de sa quête, la jeune fille va devoir apprendre à venir à bout d’adversaires tous plus puissants les uns que les autres, faire de nouvelles rencontres, et surtout, lever le voile sur… certains secrets de son passé, lié à celui du monde.


Critique

Par Gillossen, le 03/07/2001

Si j’ai recours au trois points de suspension lors de la dernière phrase de mon résumé, c’est tout simplement que Lemnear lève également le voile sur bien autre chose durant ses aventures, et elle n’est pas la seule d’ailleurs. En effet, quelle que soit l’œuvre sur laquelle se penche Satoshi Urushihara, le dessinateur (Plastic Little, Chirality) semble ne pouvoir se retenir de doter ses héroïnes de poitrine pour le moins plantureuse. Passons. Mais lorsqu’elles passent le plus clair de leur temps les seins nus, il y a de quoi se poser les questions. Lemnear ne va-t-elle pas attraper froid ? Peut-on accorder le même crédit à un personnage se retrouvant ainsi en train de jurer qu’il ne laissera plus un seul mort derrière lui ? Difficile de répondre.
Si au début, cela peut se révéler amusant, voire à la limite ” plaisant “, cela en deviendrait presqu’agaçant sur la fin, notamment durant le troisième tome, apothéose de l’histoire à ce niveau aussi, avec certains effets en devenant même risibles. D’autant que bien évidemment, cette situation n’est justifiée par aucun ressort scénaristique. Urushihara doit illustrer de la sorte pour le seul plaisir des yeux, ce qui n’est déjà pas si mal, certes. Attention, ce n’est même pas érotique, ne croyez pas tomber sur un manga où l’on verrait en détails les ébats des héros. Non, non, c’est même gentillet.
Mais le scénario tient nettement bien moins la route que la plastique des héroïnes. Alors que la trame est plutôt simpliste, une Fantasy calibrée et sans réelle surprise (jeune et beau héros, vieux sages à barbe, méchants très méchants, et évidemment, jeunes femmes dénudées à longueur de pages) , elle parvient tout de même à être par moments confuse, la faute non pas à un manque d’attention du lecteur obnubilé par les dessins, mais bien en bonne partie à cause d’une surabondance de personnages dans un récit découpé en trois volumes seulement. Eh oui, on en viendrait même à demander à ce qu’il y en ait donc un de plus, et pas pour ce que vous croyez !
Au final, un manga graphiquement superbe, bien que le coup de crayon du dessinateur soit moins inspiré pour les décors que pour donner vie à ses personnages (féminins) , mais un scénario qui pèche par son classicisme et la rapidité de son traitement. A réserver à ceux qui ne peuvent se passer de Fantasy et qui auront tout de même une lecture agréable, ou bien aux fans de Satoshi Urushihara. Pour ceux-là, je préciserai que l’édition française très soignée présente même en ouverture de chaque tome plusieurs illustrations couleurs magnifiques, sans hésitation. (Certaines sont d’ailleurs à admirer ici.)

8.0/10

Discuter de Legend of Lemnear sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :