Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Manga Fantasy >Jabberwocky

Jabberwocky

Titre VO: Jabberwocky (Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Hisa, Masato (Proposer une Biographie)
Jabberwocky

Jabberwocky - 1

Dans un décorum très “Angleterre victorienne”, les dinosaures n’ont pas tous disparu, ils ont évolué en êtres intelligents, et se sont cachés de l’humanité pour survivre. Hantés par la peur de leur quasi-extinction, certains ont rejoint l’humanité et ont embrassé diverses causes scientifiques, comme l’astronomie, la chimie et la biologie… D’autres, sont obsédés par leur “droit d’aînesse” sur ce monde et tirent les ficelles de la politique dans l’ombre, quand ils ne tentent pas tout simplement de reprendre la domination du monde aux humains. Les deux protagonistes de l’histoire sont Lily et Sabata Van Cleef. La première est une espionne, alcoolique, reniée par sa famille. Le second, pistolero d’exception, est un dinosaure, plus précisément un oviraptor. Après avoir recruté Lily lors d’une mission en Russie, ils travaillent pour Chateau d’If, une organisation secrète spécialisée dans les faits étranges et les exactions de clans sauriens, exactions impliquant en général la révélation de l’existence des dinosaures ou des bouleversements de la religion et de la science.

Jabberwocky

Jabberwocky - 2

Lily Apricot, une ancienne tueuse des services secrets anglais, a pu échapper à son passé en rejoignant la société secrète Le Château d’If, dirigée par le comte de Monte Cristo troisième du nom. Elle fait à présent équipe avec un étrange partenaire, l’oviraptor Sabata Van Cleef. Ensemble, ils tentent de déjouer les complots des grands de ce monde, souvent des dinosaures qui cherchent à tracer, de gré ou de force, les grandes lignes de l’Histoire !

Jabberwocky

Jabberwocky - 3

Une nouvelle mission attend le duo de choc du Château d If !
Cette fois-ci, le dinosaure Sabata et l’espionne Lily doivent protéger un savant d’un genre un peu particulier : un archéologue ! Heinrich Schliemann a en effet réalisé une découverte des plus surprenantes. Tellement surprenante d’ailleurs qu’elle suscite les convoitises de groupes mystérieux, bien décidés à se l’accaparer… ou à empêcher quiconque de la partager !

Jabberwocky

Jabberwocky - 4

À l’occasion d’une mission pour le Château d’If, Lily doit retourner dans un lieu chargé de souvenirs amers : son chez-soi d’une vie révolue, Londres. Accompagnée de son partenaire Sabata, elle est chargée d’y retrouver un certain Jack l’Éventreur. Un tueur en série qui n’est autre… qu’un dinosaure.

Jabberwocky

Jabberwocky - 5

Lily et Sabata mènent l’enquête sur une étrange série de naufrages qui frappent les navires d’une compagnie maritime. Les deux agents du Château d’If s’intéressent tout particulièrement à la créature impliquée dans ces incidents. Certains parlent en effet de Moby Dick, la terrible baleine blanche, le cachalot tueur de la légende… Un cachalot, vraiment ?

Jabberwocky

Jabberwocky - 6

Durant leur enquête sur une série de naufrages, Lily, Sabata et un troisième agent du Château d’If, la charmante Starbuck, découvrent un responsable surprenant : Moby Dick, le cachalot de la légende. Mais les légendes sont parfois trompeuses, car ce cachalot ressemble plutôt à une gigantesque créature marine tout droit sortie de la préhistoire.
Pris pour cible par le monstre, ils s’échouent sur une île où leur survie fera l’objet de tous les pronostics…


Critique

Par Gillossen, le 06/08/2015

Nouveau seinen publié par Glénat, Jabberwocky apparaît d’entrée de jeu comme un manga… singulier.
Les premières pages suffisent d’ailleurs à s’en rendre définitivement compte, aussi bien du fait des dessins de Masato Hisa que du ton du récit qu’il met en scène ici. Pêle-mêle, on retrouve une héroïne alcoolique au lourd passé, des dinosaures, la Russie impériale, les services secrets anglais, quelques clins d’œil à la culture littéraire de l’époque avec Dorian Gray (encore lui) ou le comte de Monte Cristo (ah, pas vraiment lui à proprement parler cette fois)…
Bref, un bon gros mélange qui fonctionne par à-coups, car virant parfois au fourre-tout débridé en cours de route, malgré la présence de notes pour nous donner quelques repères. Si l’accent est clairement mis sur l’action, il faut également composer avec un univers que l’on découvre lentement, sans parler d’un certain nombre de non-dits. Autant dire qu’il est parfois nécessaire de s’y reprendre à deux fois pour être bien sûr d’avoir tout suivi, une impression entretenue par le découpage mais surtout le trait de l’auteur, très particulier lui aussi, notamment dans son utilisation des ombres et sa gestion des aplats. Si la couverture pop se révèle diablement efficace et attire l’attention, il doit se contenter du noir et blanc dans le manga proprement dit, évidemment.
Il en résulte en tout cas une certaine cohérence entre le fond et la forme, joyeusement fouillis, que l’on ne pourra pas reprocher à l’auteur, car relevant avant tout d’une simple question de parti pris. En revanche, il n’est pas dit que tout le monde accroche au premier coup d’œil, ni même au second. Mais si vous avez un faible pour les mystères historiques, les complots et les dinos…
A noter que la série compte 7 tomes et s’est achevée au Japon, ce qui augure d’une parution au rythme rapide en France. Pour preuve, après 6 volumes, la série semble avoir trouvé son rythme de croisière et devrait contenter tous ceux qui auront sauté le pas et se seront montrés sensibles à ce cocktail bien secoué, dans tous les sens du terme. Reste bien sûr malgré tout un petit côté décousu, même si l’on espère tout de même pouvoir compter sur une “vraie” fin.
Vous voilà en tout cas prévenus !

7.5/10

Discuter de Jabberwocky sur le forum.


Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :