Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Manga Fantasy >Buso Renkin, arme alchimique

Buso Renkin, arme alchimique

Titre VO: Buso Renkin (Ce Cycle est Terminé)

Auteur : Nobuhiro Watsuki
Buso Renkin, arme alchimique

Une Nouvelle vie

Quel affreux cauchemar fait ce soir-là Kazuki Mutô ! Dans son rêve, il sauve la vie d’une jeune fille attaquée par un monstre, mais au prix de la sienne ! Mais lorsqu’un peu plus tard, une créature similaire s’en prend à lui et à sa soeur, il réalise que ce qu’il a pris pour un rêve était bien réel ! Tokiko, la mystérieuse jeune fille, lui révèle alors la menace qui pèse sur l’humanité… et la nouvelle vie qui l’attend : Kazuki possède le pouvoir de créer une lance gigantesque qui lui permettra d’affronter ses ennemis à armes égales. Mais il devra en prendre le plus grand soin, car son arme et son nouveau coeur ne font désormais plus qu’un…


Critique

Par Gillossen, le 31/12/2007

Buso Renkin… Quels jeux de mots allons-nous obtenir avec un titre pareil ! Mieux vaut ne pas commencer, surtout quand la qualité de l’oeuvre en question s’avère finalement assez douteuse.
Watsuki a bâti son succès sur Kenshin le Vagabond. Depuis la fin de celui-ci, il faut bien avouer qu’il n’a jamais retrouvé ledit succès auprès des lecteurs. Un manga de western ne comptant que deux tomes, et ce Buso Renkin qui n’a pas dépassé les dix au Japon, où il s’est terminé. Quand on sait que les derniers volumes de Kenshin avaient déjà déçu une majorité de lecteurs, on pouvait se demander si le départ de ses prestigieux assistants (les auteurs de Shaman King et One Piece, rien de moins !) ne lui avait pas porté un coup fatal.
Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’inspiration ne semble pas vraiment avoir fait son retour ! Si Watsuki connaît les codes du shônen sur le bout des doigts, il les applique ici de façon fort basique, comme s’il avait peur de risquer de faire un faux pas. Le résultat, c’est un manque flagrant d’originalité, et plus encore l’ennui qui s’installe dès les premières pages… Le cadre alchimique quant à lui ne convainc pas pleinement non plus : il faudrait patienter pour trancher : surf sur la vague Fullmetal ou sincère mise en avant. Mais au bout de 4 volumes, la décision est désormais quasiment prise.
Le dessin ne sauve pas vraiment les meubles pour autant. Si le découpage est toujours dynamique, la tendance à l’épure de l’auteur, déjà prégnante par le passé, n’a pas changé. Le look des personnages ou de leur environnement n’étant lui pas pas forcément très inspiré, il suffit maintenant de jeter un œil aux seules couvertures, et même si Watsuki est toujours capable de bonnes trouvailles ici ou là…
Bref, pas de quoi sauter au plafond, vous l’aurez déjà deviné. Rien de déshonorant non plus, surtout à mesure que l’histoire progresse, mais on aurait aimé tellement plus, quand bien même les choses s’emballent lors d’un final quelque peu précipité…
Un contraste d’autant plus frappant quand on le lit quelques jours après un volume de Fullmetal Alchemist.

6.0/10

Discuter de Buso Renkin, arme alchimique sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :