Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Manga Fantasy >Black Torch

Black Torch

Titre VO: Black Torch (Ce Cycle est Terminé)

Auteur : Takaki Tsuyoshi
Traducteur : Ludmann Sébastien
Black Torch

Black Torch - 1

Jiro n’aspire qu’à vivre tranquille, et pourtant c’est un véritable aimant à problèmes : non seulement il appartient à une lignée de ninjas, mais il a en plus la capacité de communiquer avec les animaux ! Alors quand il trouve un mystérieux chat noir mal en point, il n’hésite pas une seconde à lui venir en aide.
En fait de félin, il a recueilli Rago, un Mononoke surpuissant ! Ces créatures surnaturelles, capables de dévorer les humains, vivent d’ordinaire cachées… Mais Rago est en fuite, poursuivi aussi bien par des exorcistes que par ses propres pairs ! Un démon ne tarde pas à retrouver sa trace, et un combat épique s’engage. Jiro, imbattable contre de simples humains, ne fait pas le poids face à un monstre… Pour sauver son bienfaiteur de la mort, Rago n’a d’autre option que de recourir à une technique de possession. Un humain et un Mononoke alliés dans un même corps, on n’avait jamais vu ça ! Exorcistes ou esprits, quel camp choisiront-ils ?

Black Torch

Black Torch - 2

Depuis que Jiro a fusionné avec une étrange entité du nom de Rago, sa vie est devenue un enfer… Tous les Mononoke veulent l’affronter pour s’approprier la puissance du “Soleil noir’, et il a été enrôlé de force dans une mystérieuse organisation, le Bureau des investigations secrètes.
Avec Ichika Kishimojin, une combattante qui ne cache pas son antipathie pour lui, Jiro a rejoint une toute nouvelle unité : “Black Torch’ ! Le jeune agent doit encore faire la connaissance de ses autres équipiers, mais déjà la coopération s’annonce difficile…

Black Torch

Black Torch - 3

JJiro Azuma, Ichika Kishimojin et Reiji Kirihara ont tous les trois intégré l’unité Black Torch, chargée de combattre monstres et démons de tous poils. Mais pour avoir une chance contre leurs ennemis, les jeunes recrues ont besoin d’entraînement…
Chaque agent est donc plongé dans un monde d’illusions par Fuyo, une petite Mononoke qui coopère avec les humains. Objectif : briser le sort avant d’être vaincu par ses propres constructions mentales… Or si Reiji et Ichika y parviennent sans trop de difficultés, de leur côté, Jiro et Rago se retrouvent confrontés à une gigantesque bête noire !

Black Torch

Black Torch - 4

Une attaque de grande ampleur inquiète le Bureau des investigations secrètes, et l’unité Black Torch est dépêchée afin d’y mettre un terme. Pour les nouvelles recrues, c’est le baptême du feu ! Mais si Ichika maîtrise rapidement son adversaire, il n’en va pas de même pour ses coéquipiers…

Black Torch

Black Torch - 5

Afin d’apprendre à maîtriser l’aura spectrale que Rago lui a cédée avant d’être kidnappé, Jiro a pour mission de survivre seul dans un endroit isolé, connu parmi les onmitsu sous le nom de “forêt des ténèbres’. Seulement, ces bois sont contrôlés par la redoutable Mononoke Ibuki, et elle ne compte pas laisser au jeune homme une minute de répit…
Pendant ce temps, Amagi a rassemblé ses troupes pour préparer l’assaut final qui soumettra l’humanité… Mais contre toute attente, il se met à dévorer avidement toute son armée, absorbant ainsi la force de ses alliés ! L’agent de l’unité Black Torch parviendra-t-il à sauver le monde de cette terrible menace ?


Critique

Par Benedick, le 07/03/2018

Pré-publié à l’origine en 2016 dans le magazine mensuel Jump Square puis uniquement sur la plateforme numérique Shonen Jump +, Black Torch est une toute nouvelle série dont le quatrième tome arrive au Japon en avril 2018. Pour autant, l’éditeur français Ki-oon n’hésite pas à miser sur ce titre riche en action pour développer son catalogue de manga jeunesse. Et la lecture de ce premier tome prouve que Ki-oon a eu un flair quasi-surnaturel.
Le protagoniste, Jiro, est loin d’être un jeune homme lambda. Entrainé aux techniques des anciens ninjas par son grand-père, il est aussi capable de parler avec les animaux dont il est un fervent protecteur. Quoique dans le domaine des fictions de fantasy destinées au jeune public, ce type de caractérisation est limite basique, pour ne pas dire éculée. Néanmoins, la rencontre avec Rago le Mononoké (une sorte d’esprit ou de démon du folklore japonais) va donner du piment au récit. En effet, dans la catégorie archétypale du chat « mystique sardonique mais classieux », le personnage de Rago s’impose comme une nouvelle référence. Un numéro du duettiste fort réussi va rapidement s’instaurer entre le fier démon et le jeune humain un peu trop sûr de ses convictions. De cette plaisante alchimie entre personnages va découler la première vertu de ce manga : la mise en scène. Objectivement, aucun élément de l’histoire de Black Torch n’est original : chacun d’entre eux peut évoquer un nombre conséquent de mangas passés ou présents. Cependant, l’exposition, le rythme et l’exécution sont de première classe. Toute personne séduite par le graphisme et le découpage typique des mangas trouvera les dessins très élaborés, que ce soit dans les scènes de dialogues, les affrontements ou les diverses manifestations de Rago. L’énergie et la maîtrise déployées par le mangaka sont de puissants atouts pour faire adhérer le lectorat à cette nouvelle saga de ninjas fonctionnaires exorcistes. Les dernières pages du premier tome offrent les prémices de la suite du cahier des charges : l’établissement d’un groupe d’intervention “spécial” nommé Black Torch. A voir si l’auteur continue à rehausser les standards actuels, et même passés, avec cette dernière convention.
Black Torch est vraiment une lecture moderne et efficace de la fiction de ninjas magiques affrontant des démons folkloriques. Et même la personne ayant déjà expérimenté des mangas similaires pourra trouver son compte en termes de divertissement brut et de composition graphique.

Clap de fin pour Black Torch au bout du cinquième tome. En lisant le matériel additionnel offert par le mangaka à la fin du dernier volume, il est aisé de comprendre que la série a été interrompue alors que certains pans de scénario pouvaient encore être développés. Principalement des arcs scénaristiques concernant les deux compagnons de Jiro qu’on a pu commencer à apprécier dans les tomes 2 et 3. Cependant, aucune frustration n’est ressentie tellement Takaki Tsuyoshi a su tenir et centrer son intrigue sur une œuvre en cinq actes avec une introduction, un développement, une installation de la menace, les conflits et le dénouement/combat final. De plus, la qualité graphique a été maintenue, affinée même, ajoutant un cachet « série B haut de gamme » à Black Torch.
Du grand classique mais bien mené, solide, cohérent et sans fioritures. Si vous aviez débuté la série avec un a priori positif, et que vous avez l’âme « complétiste », n’hésitez pas à finir. Si Black Torch vous est inconnu, tout dépendra de votre affinité avec les thèmes exposés dans la chronique du premier tome et surtout l’envie d’apprécier un récit nerveux centré sur l’action.

7.0/10

Discuter de Black Torch sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :